À L’ASSAUT

C’est soudainement

Au bout d’une corde

Que tout pend puis peu à peu

Les tam-tams embarquent

Je slacke sur le thermostat

Régurgité d’une ambulance

Parce que coupable de santé

Mes séquelles déchirent l’écran

Warrior d’ultime date de tombée

Je plonge d’un calendrier

D’arrêts et de crans

Aux référendums ajourés

Que le débat bloque

Je régurgite des signaux

Blancs foncés

Qui iront de toute évidence

S’échouer dans une marge

Surenchérir l’emprise

Des plagiaires qui s’enfargent

Dans les petits quarts

Arrachés des mains

Des dealers de normalité.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.