Chronique Déconnectée

Je suis habité par l’infidélité

Et plus véhément aux dire des uns

Qu’un sérieux problème métaphysique

Ne s’adressant qu’aux autres

Je voyage dans l’hallucinant qui déflore

Mon incandescente jubilation

Dresse le portrait d’une dérive

Sur le point de se travestir

Dans un style à la vitesse du météorite

Bienvenue à mes trouvailles cuisantes

Aussi c’est au bord de l’explosion

Que je nous laisse sur le flanc

Abrutis sous somnifères

La plupart du temps dépossédés

Ne sachant plus ou nous allons

Comme quand l’inquiétude

Écrit mon nom avec du feu

Au bout des doigts.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.