Jamais assez

Chaque fois que tu passes
Devant la fenêtre de mon âme
Mon corps rajeunit d’un siècle

Combien de chansons
Combien de poèmes
Combien de bouteilles

Jetterai-je à la mer
Combien de paroles au vent
Combien de larmes perlant

À l’usure de mes joues
Combien d’accords mineurs
Avant de planter mon dernier

Mon ultime drapeau blanc
Sur la terre sacrée de ton corps
Combien faudra-t-il de vies

Pour refaire tout ce chemin
Qui m’agenouille sur les braises
De cet amour sorti

Tout droit des ruines
Du côté de l’Alexandrie
Ta voix me tourneboule

Ton sourire me déchire
Ta démarche me les scie
Ô dis quelque chose

Mais dis-moi oui!

Un commentaire sur « Jamais assez »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.