LES ALENTOURS/ 1997

Sans points de repères, comment parler de sa vie ? Pour celui qui voyage, les décors, les scènes, les rencontres défilent et se succèdent comme autant de tableaux poignants que l’on aimerait repeindre. Chaque bouffée d’oxygène au coin de chaque rue trace des aventures dont le chassé-croisé s’enchevêtre sourdement.

Est-ce que le destin du monde dépend d’un problème de philosophie? D’une vision poétique des faits?

Nous sommes sans cesse fourvoyés entre le réel et l’imaginaire. Mais qui sommes-nous? Où commence-t-on à décrire le singulier remous des jours qui passent?

Avec Les alentours, Daniel Guimond pose des questions auxquelles personne semble-t- il ne répond. Sa poésie émerge du brouillard tels des feux braqués sur nous.

« au lieu de te cabrer ou gémir
dans ce poème fait pour te plaire
tu enfonces les mains dans les poches
et puis souris en fermant les yeux »

ISBN : 2-89046-446-6
LANGUE : français
PAGES : 68
DIMENSIONS : 12,8 x 20,3 x 0,5
STATUT : Disponible

POÉSIE

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.