Les Britanniques commencent à soupçonner quelque chose

Par Andrei Martyanov − Le 3 mars 2022 − Source Reminiscence of the future

guerre britannique

La réalité commence à s’insinuer. Regardez ce gros titre d’aujourd’hui.

Poutine n’est PAS fou et l’invasion russe n’est PAS un échec. Les illusions de l’Occident sur cette guerre – et son incapacité à comprendre l’ennemi – l’empêcheront de sauver l’Ukraine, écrit l’analyste militaire. – Bill Roggio

Roggio s’en plaint même :

Le monde a déjà sous-estimé Poutine par le passé et ces erreurs ont conduit, en partie, à cette tragédie en Ukraine. Nous devons être lucides maintenant que la guerre est en cours. Pourtant, même les professionnels du Pentagone laissent la sympathie obscurcir leur jugement. Deux jours à peine après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les responsables du département de la défense des États-Unis ont rapidement déclaré que le fait de ne pas avoir pris Kiev dans les premiers jours de la guerre constituait un sérieux revers. Ils ont laissé entendre que l’offensive russe avait pris beaucoup de retard ou avait même échoué parce que la capitale n’était pas tombée. Mais les dirigeants américains auraient dû apprendre à modérer leurs espoirs après leur retrait catastrophique d’Afghanistan.

Roggio devrait apprendre que les dirigeants américains n’apprennent pas et que si les professionnels de l’armée ont « la sympathie qui obscurcit leur jugement » – ils ne sont pas des professionnels. Pour Roggio, je peux affirmer sans ambages que le Pentagone et les services de renseignements américains ont une vague compréhension de la Russie, de l’armée russe et de la manière dont elle est intégrée dans la société russe.

Les États-Unis n’ont tout simplement pas cette expérience historique, culturelle, doctrinale et stratégique. Lisez sur mes lèvres (encore une fois) : Aucun militaire américain, du général au simple soldat, n’a jamais combattu dans l’histoire moderne pour défendre sa patrie. Point final. Les expériences de combat américaines sont très limitées et les résultats militaires sont plutôt décevants. Parler de tactique et de jargon opérationnel ne répond pas à la question de la guerre continentale. Ce n’est pas surprenant pour un pays où Patton est considéré comme un
« génie de la guerre » et où le livre d’Earl Ziemke, qui prouve que les Alliés occidentaux ont gagné la Seconde Guerre mondiale principalement sur les théâtres secondaires, peut encore être téléchargé depuis l’US Army War College. Il est tout à fait naturel de voir son propre jugement obscurci. En fait, ce n’est pas un défaut, mais une caractéristique.

Mais Patrick Armstrong va plus loin et donne une perspective plus large (sans oublier d’aborder les questions opérationnelles et stratégiques) et je cite :

Nous assistons à l’effondrement du triomphalisme post-guerre froide, de la « fin de l’histoire », de l’« unilatéralisme » et de tout le reste. La réalité mord, et elle mord fort. Il suffit de regarder le défilé des têtes parlantes et des « experts » de CNN qui spéculent sur la folie de Poutine : ils ne comprennent pas, il doit donc être fou. Pour l’Occident, comme cela a été le cas, c’est fini. La confusion, les conneries, la vantardise, l’hystérie, les interdictions : l’Occident n’a plus rien dans son casier.

Verser de la vodka russe dans les toilettes, virer un chanteur et un réalisateur, changer le nom d’une boisson ou d’une salade, interdire les chats ou les arbres, sanctionner un ploutocrate russe et voler son yacht, porter un t-shirt bleu et jaune. C’est pathétique. Et ne laissez en aucun cas un média russe tenter les moutons avec de la « désinformation ». Tout comme l’URSS, mais en plus stupide. Et qui aurait cru qu’il était possible d’être plus stupide ?

Et si Roggio a de la sympathie pour l’Ukraine actuelle, il ferait mieux d’apprendre l’histoire de la Russie, non pas qu’il soit capable de la saisir – des personnes bien plus compétentes que lui n’y sont pas parvenues. Mais au moins, il commence à sentir où les vents soufflent. Et oui, ce qui manque dans l’article de Roggio – les comparaisons entre les guerres russes et américaines seront à nouveau faites et nous savons tous comment elles seront jugées.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.