VICTORIA’S SECRET…

par Strategika 51.

Des tankistes russes anonymes ont produit un graffiti assez original sur les parois de leur char T-72B3 : entre deux lettres Z ils ont inséré Victoria’s Secret, le tout en couleur blanche. À première vue, cette référence se rapporte à la marque de lingerie américaine, d’habillement féminins et de produits de beauté. Ce n’est pas le cas. Les tankistes russes font référence aux secrets de Victoria Nuland, la sous-secrétaire d’État US pour les Affaires politiques d’origine juive ukrainienne, qui a été en charge de l’Europe et de l’Eurasie et l’une des plus fervents partisans de livraison d’armes à l’Ukraine depuis 2014. Ce sujet n’ayant jamais été un secret, les tankistes anonymes ont choisi l’inscription Victoria’s Secret en référence aux laboratoires de recherches sur les armes biologiques en Ukraine sous supervision US. Grosso modo, les auteurs malicieux de ce graffiti veulent dire que le Covid-19 aurait été créé en Ukraine.

Les combats statiques autour de la ville de Kharkov, deuxième ville d’Ukraine, se déroulaient jusqu’à la semaine passée à coups d’artillerie et de roquettes. Il y avait peu de mobilité. En dépit de cela, une unité de la Garde russe ayant investi un hôpital d’internement psychiatrique y a fait une découverte digne des films d’horreurs. Des malades mentaux ukrainiens auraient fait l’objet d’essais de vecteurs biologiques interdits. Ces expérimentations de l’horreur relevant d’un programme international secret sur des cobayes humains amoindris, malades et tourmentés ont été documentés et classés. Josef Mengele n’a jamais été une exception. Ces émules dans le monde dit « libre » l’ont dépassé depuis longtemps.

Un cobaye humain broyé à qui on a inoculé un vecteur pathogène particulièrement cruel, un variant génétiquement modifié du terrible Yersinia Pestis, n’avait probablement pas toutes ses facultés mentales mais conservait un petit carnet où il gribouillait des esquisses au crayon. Le soldat qui a pris possession de ce carnet d’un des précurseurs de l’humanité de demain aurait tout à gagner de diffuser le contenu de ce carnet anonyme à titre posthume.

Il est possible que personne ne saura rien de ce qui s’est passé entre 2019 et 2022 dans un avenir proche. Après tout, près de 99% des faits humains ne sont jamais retenus par l’histoire officielle qui est ré-écrite sans cesse et selon le contexte des enjeux contemporains pour soutenir une réalité factice imposée ou un mythe. Si l’histoire sied à la narration officielle, elle est figée et tout est fait pour qu’aucun révisionnisme ne puisse aboutir au delà de l’épithète de pseudo-histoire.

Il se pourrait également que le monde cesse d’exister après une autre manipulation d’un vecteur pathogène endormi venu du fond des âges.

source : Strategika 51

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.