JAMAIS ASSEZ MERCI

Je profite de cette occasion pour remercier tous nos lecteurs. Il est facile de constater que l’on ne dit jamais assez MERCI! Hé bé je vous remercie tous d’avoir foulé les braises jusqu’à nous. Et vous aurez de nos nouvelles, nous allons passer un bon moment en Amérique du Sud cet hiver. J’AURAI PLUS DE TEMPS À CONSACRER À CE SITE – j’ose espérer.

Au commencement était le père – Marie-Estelle Dupont

URL/ Source: https://www.marieestelledupont.com/les-articles/au-commencement-etait-le-pere

Mots clés : #papa #couple #divorce #enfant #séparation #féminisme

J’entends souvent “Les rapports entre les hommes et les femmes sont devenus difficiles ».
Non.

Ils l’ont toujours été. C’est pourquoi religion et société fournissaient des rampes auxquelles se tenir. Il y avait des catégories, des cases. Moins de possibles. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, en tout cas à une place. Les relations étaient compartimentées à l’excès pour canaliser le pouvoir du féminin, le romantisme faisant feu de tous ces interdits. Car tout extrême en éveille un autre, et la politique de l’évitement suscite celle de la passion. Il y avait la maîtresse, l’épouse, la nourrice. On ne mettait surtout pas tous ses affects dans le même panier. Parce que c’est angoissant. En miroir inversé, on trouve les sociétés matriarcales de certaines tribus hyper castratrices avec les hommes. Les deux guerres mondiales ont eu la conséquence certes positive de favoriser l’émancipation féminine, même si on a mal compris le chapitre fondamental de ces tragiques leçons : nous ne sommes pas ennemis, serrons nous les coudes. Les hommes au front les femmes à l’usine, l’image était pourtant claire.

Lire la suite de « Au commencement était le père – Marie-Estelle Dupont »

PAS GLOP – leBARS – New song

par Dominique Le Bars

PAS GLOP



T’ as rangé tes écrans, Netflix et vieux nanars
Séries interminables pour nuits bleues diffusées
Fumée de cigarettes volutées dans le soir

https://dominiquelebars1.bandcamp.com/track/pas-glop

T’ as briffé tes amis d’ une absence prolongée
Coupé le compteur d’eau et d’ électricité
Sur les affaires en cours verrous à tour de clé

Pas glop, J’ t’ aimais bien mon petit humain
Pas glop, On dirait bien que c’ est la fin
Papillons éphémères dans un ciel d’été lointain

Comme pour un long voyage, pas grand choses à trier
Laisser tout derrière soi, longue histoire de passé
Aller simple sans retour tarif humanité

T’ as planqué tes milliards, caché ta pauvreté
Mis tes biens dans la malle en toute moralité
Fait tes prières ou pas selon affinités

Là ou tu vas c’est le cimetière des éléphants
L’ enfer noir sans le paradis blanc..
Une chose est sûre : On dirait bien que c’ est la fin

leBARS 11/22

paru le 13 novembre 2022

tous droits réservés

Le Pentagone exploite les lois post-11 septembre pour mener des « guerres secrètes » dans le monde entier : rapport

En abusant des « autorités de coopération en matière de sécurité », le département américain de la Défense a mené la guerre sur des dizaines de fronts sans avoir besoin de faire rapport aux autorités du CongrèsPar – Bureau de nouvelles- 09 novembre 2022

https://media.thecradle.co/wp-content/uploads/2022/11/American_Paratroopers_deploy_to_Middle_East_January_2020-scaled-e1624475406872.jpg

(Crédit photo : US Army/Spc. Hubert Delany III)

SOURCE/ URL: https://thecradle.co/Article/news/18028

Un rapport publié la semaine dernière par le Brennan Center for Justice de la faculté de droit de l’Université de New York détaille comment le département américain de la Défense (DoD) a été autorisé à déployer secrètement des troupes et à mener des guerres secrètes au cours des deux dernières décennies dans des dizaines de pays à travers le monde. .

Parmi les pays d’Asie occidentale touchés par ces soi-disant « autorités de coopération en matière de sécurité », figurent le Liban , l’Irak , la Syrie et le Yémen ; cependant, ils comprennent également de nombreux pays africains et latino-américains.

Connues sous le nom d’« autorités de coopération en matière de sécurité », elles ont été adoptées par le Congrès américain dans les années qui ont suivi les attentats du 11 septembre et s’inscrivent dans la continuité de l’autorisation d’utilisation de la force militaire (AUMF) de 2001, un texte de loi qui a été étiré par quatre gouvernements successifs.

Selon le rapport, l’AUMF couvre « un large assortiment de groupes terroristes, dont la branche exécutive a longtemps refusé au Congrès et retient toujours au public ».

Suivant cette tradition, les « autorités de coopération en matière de sécurité » dont abuse le Pentagone sont la section 333 et la section 127e du titre 10 du Code des États-Unis (USC).

Lire la suite de « Le Pentagone exploite les lois post-11 septembre pour mener des « guerres secrètes » dans le monde entier : rapport »

PLANDÉMIE: Les appels au « pardon » semblent malhonnêtes – The Highwire avec DEL BIGTREE

Alors que les mensonges de COVID sont maintenant exposés à une vitesse exponentielle, certains de ceux qui se sont trompés deviennent nerveux – si nerveux, en fait, qu’ils plaident maintenant pour que le passé soit passé.

Le magazine THE ATLANTIC a été critiqué pour avoir suggéré que toutes les terribles décisions de l’ère pandémique concernant les verrouillages, les fermetures d’écoles, le masquage et la punition de toute une classe de personnes qui remettaient en question l’efficacité et la sagesse de prendre un vaccin expérimental précipité – pour un virus avec un 99% de taux de survie dans la plupart – devrait être de l’eau sous le pont.

L’économiste de l’Université Brown, Emily Oster, écrit dans The Atlantic, 2 « Nous devons nous pardonner mutuellement pour ce que nous avons fait et dit lorsque nous étions dans le noir à propos de COVID. » Brendon Marotta dans son Substack Hegemon Media 3 raconte : « Je crois que les auteurs demandent pardon parce qu’ils craignent une justice punitive. Si les auteurs étaient tenus responsables dans notre système judiciaire actuel, l’ampleur des actes répréhensibles entraînerait des sanctions que les auteurs ne pourraient supporter. Ces punitions ne rendraient rien non plus à ceux qui ont perdu leur emploi, leur entreprise, leurs amis, leur famille, leur santé ou leur liberté. Et s’il y avait un autre moyen qui serait meilleur pour les victimes et les auteurs ? Les méfaits de la pandémie n’ont pas été reconnus. Les responsables ne se sont pas excusés.

Les appels au « pardon » semblent malhonnêtes lorsque les responsables ne se sont pas excusés, ce qui est généralement une condition préalable à la demande de pardon. Créer de l’équité signifierait prendre les gains mal acquis des auteurs et les redistribuer aux personnes qui ont perdu leur emploi et leur entreprise pendant la pandémie. En bref, cela signifierait des réparations. L’équité n’est pas qu’une question d’argent.

Les pertes pendant la pandémie n’étaient pas seulement financières. Les gens perdent leurs amis, leur famille et leurs libertés. Une grande partie du mal causé était culturelle, émotionnelle et sociale. Aucune somme d’argent ne peut remplacer la possibilité de faire le deuil en personne lors des funérailles d’un être cher. » Le plaidoyer d’Oster pour la décence qu’elle et les médias grand public et les responsables de la santé publique n’ont pas offert aux Américains pendant les affres de la pandémie arrive à un moment où le récit COVID a été pratiquement perdu par l’administration actuelle et les médias grand public.

Même si votre anglais est approximatif je vous conseille l’émission de DEL BIGTREE – HIGHWIRE. Vous comprendrez tout!

À la réflexion, jetez simplement les déchets en plastique au fur et à mesure qu’ils se décomposent.

Greenpeace a finalement reconnu la vérité : recycler le plastique n’a aucun sens. C’est évident depuis des décennies pour tous ceux qui calculent les chiffres, mais le fantasme du recyclage du plastique s’est avéré irrésistible pour des générations d’écologistes et de politiciens.

Lire la suite de « À la réflexion, jetez simplement les déchets en plastique au fur et à mesure qu’ils se décomposent. »

Le conflit ukrainien a inspiré une nouvelle vague de poésie patriotique en Russie

URL/ SOURCE: https://www.rt.com/russia/564966-russia-opens-cultural-front/

Alors que les médias internationaux se concentrent sur le champ de bataille, l’opération militaire russe en Ukraine a un effet plus large au niveau national. Un autre « front » s’est ouvert dans le domaine culturel, et cela aura des conséquences à long terme. Poètes, artistes et chanteurs de tous horizons ont embrassé les réalités du conflit. Un facteur intéressant a été la façon dont les techniques artistiques que les «intellectuels libéraux» considéraient autrefois comme les leurs sont maintenant adoptées par des voix patriotiques: des grands genres littéraires à la satire et aux courts poèmes poignants.

Nous assistons à un retour des vers de style agitprop de la Seconde Guerre mondiale et à une résurgence de longs poèmes narratifs et d’épopées dans la tradition poétique russe. Et ce ne sont pas seulement les Russes qui chargent sur la ligne de front culturelle, mais aussi les Ukrainiens – à la fois ceux qui rejettent Moscou et aussi ceux qui soutiennent la Russie et sont prêts à prendre la parole pour défendre leurs convictions.

Mots et baïonnettes

Historiquement, la tradition poétique russe a fourni un riche commentaire sur la guerre. Alexandre Pouchkine, contemporain de Napoléon et témoin de son agression contre le pays, chante les louanges des fusils et des baïonnettes et célèbre le génie militaire de l’état-major russe. L’écrivain et poète Mikhail Lermontov, qui a servi comme lieutenant dans les Forces armées impériales russes, a écrit sur les glorieuses batailles du passé et sur ses propres expériences au combat. Sergei Yesenin, Nikolai Gumilyov et le futuriste Velimir Khlebnikov ont tous combattu pendant la Première Guerre mondiale, transformant plus tard la saleté et la poussière de la guerre des tranchées en vers et poèmes brillants.

CHIANTIFRICS ET MATHÉMATICHIENS

Sylvia Shawcross – url/ source: https://off-guardian.org/2022/10/21/tapestries-and-tapeworms/

« Ah les scientifiques. Bénis leurs petits cœurs heureux, dis-je toujours. Ayant connu quelques-uns d’entre eux et ayant eu affaire à eux à l’occasion, je dois admettre qu’ils sont une race à part. J’irais même jusqu’à dire que lorsqu’il s’agit de travailler pour gagner sa vie, vous ne rencontrerez pas un équipage plus heureux.

À moins qu’ils n’aient été détournés en combattant ou en participant à des agendas mondiaux néfastes bien sûr. Ensuite, ils sont soit des méchants, soit des héros, mais ni l’un ni l’autre ne sont très heureux, bien sûr.

Les seules autres fois où j’ai connu un scientifique mécontent, c’est lorsqu’il est confronté à des problèmes de financement, à des demandes de publication ou de mort et / ou à des collègues / patrons insupportables.

binary comment

Ils vivent simplement béatement dans leurs petits mondes en bricolant, en calculant et en mesurant avec une passion que peu d’entre nous connaissent. Ils expérimentent pour démontrer une vérité connue ou peut-être seront-ils ceux qui découvriront quelque chose de nouveau sous le soleil. Cette idée les rend heureux et ainsi, ils ont, pour la plupart, sans faute un remarquable sens de l’humour.

Lire la suite de « CHIANTIFRICS ET MATHÉMATICHIENS »

HARD poésie – Daniel Guimond / 1977- 2022

Cela fait 45 ans de poésie et une douzaine en musique. Ceci est une version initiale du manuscrit AVANT relecture de 400+ pages, et il manque encore des sections! Je vous emmène de Miami à Longueuil, faire un saut dans le Montréal des années ’70 puis Paris en passant par Montpellier, pour traverser Dublin et faire de la planche sur Vancouver: ô lectreur (rice) il te reste encore beaucoup à découvrir. Jusqu’au Pays-d’En-Haut en 2022. Si on se fie aux autorités pénitencières et au temps qui jamais ne redoute la crise. Sauf qu’un jour advienne que pourra le passé nous ratrappe, et soit on coule soit on se retape! Le poète mûrit le soleil brille et l’encre coule encore à flots rouges!

Beaucoup de mes textes sont mis en musique – ma musique assistée par ordinateur (MAO) en l’occurence, ainsi que que celle de plusiueurs amis et collaborateurs du monde des #indés. Vous trouverez un lien sous le fichier .pdf du manuscrit, de cette manière vous pouvez entendre la voix en lisant le texte. Seul hic!: Ma secrétaire personnelle n’est pas encore revenue de vacances sinon elle vous aurait fourni tous les liens appopriés! Ce sera pour la version définitive au printemps 2023 l’ouvrage sera gratos en .pdf et dispônible sous format papier sur notre site!

#indieartist #indierock #indiemusic #indiemusician #artistequebecois #poetequebecois #poesiequebecoise #poesie

  • V111122

THE INVADERS – Todd Hayen

URL/ SOURCE/ ENGLISH: https://off-guardian.org/2022/10/01/the-invaders/

Quelqu’un est-il assez vieux pour se souvenir de la série télévisée The Invaders de Quinn Martin avec Roy Thinnes dans le rôle de David Vincent ? Vincent est un architecte de la série qui arrive sur un atterrissage d’OVNI transportant des extraterrestres déterminés à prendre le contrôle de la planète. Les extraterrestres ont réussi à ressembler à des êtres humains ordinaires (pas trop chers) avec quelques particularités suffisamment subtiles pour les empêcher d’être facilement découverts. Certaines de ces bizarreries comprenaient un petit doigt étrangement déformé, un cœur qui n’a pas de pouls et du sang qui ne saigne pas (je suppose que cela va de soi compte tenu de l’absence de pouls).

Todd Hayen est un psychothérapeute agréé exerçant à Toronto, Ontario, Canada. Il est titulaire d’un doctorat en psychothérapie approfondie et d’une maîtrise en études de la conscience. Il est spécialisé dans la psychologie jungienne, archétypale. Todd écrit également pour sa propre sous-pile, que vous pouvez lire ici: https://www.shrewviews.com/

Lire la suite de « THE INVADERS – Todd Hayen »

LENDEMAIN DIFFICILE – CJ HOPKINS

URL/ SOURCE/ ENGLISH: https://off-guardian.org/2022/10/04/the-morning-after/

C’est comme le lendemain d’une fête de bureau au cours de laquelle vous vous réveillez presque en phase terminale avec la gueule de bois des souvenirs flous d’avoir fait une pipe à la tequila sur Bob en comptabilité dans ce qui était soit la réception du 9e étage, soit peut-être le hall d’entrée de votre immeuble pendant que quelqu’un ressemblant vaguement à ce gamin souriant de la salle du courrier qui l’a filmé sur son téléphone.

Oui, c’est le Morning After… ce chœur régurgitant et révoltant que vous entendez est le son de millions de cultistes covidiens à genoux dans leurs salles de bains non sexistes priant le dieu de la porcelaine.

Cela a été tout un voyage ces deux dernières années et demie, mais l’orgie de peur et de haine est terminée, l’hystérie de masse se dissipe et la réalité des dégâts qu’ils ont causés commence à devenir indéniable. D’innombrables milliers de personnes ont été tuées, grièvement blessées et handicapées à vie, victimes de « vaccins » expérimentaux dont elles n’avaient pas besoin mais qu’elles ont été contraintes de prendre.

Lire la suite de « LENDEMAIN DIFFICILE – CJ HOPKINS »

INTELLEGENCE ARTIFICIELLE: Cui bono?

Pourquoi les globalistes ont-ils une obsession profondément enracinée pour l’intelligence artificielle (IA) ? Qu’y a-t-il dans la quête fervente d’un cerveau autonome numérisé qui les plonge dans des crises d’extase ? S’agit-il uniquement de ce que l’IA peut faire pour eux et leur programme, ou y a-t-il également un élément « occulte » plus sombre dans le concept qui est si attrayant ?

Le Forum économique global, une organisation dédiée au programme globaliste de la « grande réinitialisation » , à la quatrième révolution industrielle et à l’« économie partagée » , consacre une grande partie de sa réunion annuelle à Davos, en Suisse, à des discussions sur l’IA et l’expansion de son influence sur la vie quotidienne.

Lire la suite de « INTELLEGENCE ARTIFICIELLE: Cui bono? »

Patrick Provost – Briser le silence

Sur RADIO MASSE CRITIQUE: URL SOURCE/ ÉCOUTER LES ENTREVUES: https://radiomassecritique.tk/2022/08/02/patrick-provost-1-briser-le-silence/

Patrick Provost est l’un des rares scientifiques québécois qui a eu le courage d’exprimer ouvertement une opinion scientifique qui va à l’encontre du narratif gouvernemental concernant les risques des injections COVID sur les enfants.

Entrevue avec Patrick Provost

Le 28 juillet, le professeur de l’Université Laval et chercheur Patrick Provost nous a accordé une longue entrevue, et on l’en remercie, il a été très généreux de son temps.

On est revenus, bien entendu, sur la saga de sa suspension et du retrait de sa lettre au Journal de Montréal, mais il nous entretient aussi de la censure et des pressions que subissent les professeurs d’université et les chercheurs ; il questionne le narratif dominant sur la pandémie et la vaccination de masse contre la COVID avec des injections d’ARNm expérimentales — plus particulièrement quand il s’agit des enfants ; il questionne l’étiquette de complotisme apposée à tous ceux qui mettent en doute les arguments et les raisonnements qui soutiennent ce narratif ; il questionne le statut des médias, il questionne les contrats que les gouvernements ont signés avec les fabricants des injections COVID, le contenu de ces injections… entre autres sujets.

Donc, on peut dire que Patrick Provost fait vraiment le tour des questions qu’on est en droit de se poser sur toute cette crise sanitaire depuis maintenant plus de deux ans.

Lorsqu’en 1992 John Coleman exposait dans son livre la hiérarchie des conspirateurs et l’histoire du Comité des 300 …. l’avons-nous écouté ?

URL SOURCE/ LIRE L’ARTICLE: https://guyboulianne.com/2022/08/12/lorsquen-1992-john-coleman-exposait-dans-son-livre-la-hierarchie-des-conspirateurs-et-lhistoire-du-comite-des-300-lavons-nous-ecouter/

J’ai récemment fait l’acquisition de l’édition originale de l’année 1992 du livre de John Coleman intitulé “Conspirators Hierarchy: The Story of the Committee of 300” (Hiérarchie des conspirateurs : l’histoire du Comité des 300). Il s’agit de l’un des plus importants ouvrages de l’auteur parmi tant d’autres (« The Rothschild Dynasty’, « The Tavistock Institute of Human Relations », « One World Order Socialist Dictatorship », « The Illuminati In America 1776-2008 », etc.). John Coleman fait partie de ces nombreuses personnes qui nous ont alerté depuis longtemps de ce qui se tramait sous nos yeux, comme je l’avais mentionné dans mes deux articles précédents en date du 18 juin et du 6 août 2022. Malheureusement, trop peu de gens ont tendu une oreille attentive à ce genre d’alerteurs, prétextant qu’ils ne sont que des théoriciens du complot, alors que la plupart d’entre eux sont des gens très sérieux, ayant un cursus imposant. C’est bien triste car l’on peut voir où cela nous a conduit de nos jours. Il est désormais trop tard pour se réveiller et poser des actions concrètes. Il fallait prendre le mal à sa racine pendant qu’il en était encore temps. Affirmer le contraire est illusoire.