Chaussure à mon pied

Ça me semble quasiment
Impossible autrement

Que envers et contre toute logique
Je rencontre mon âme sœur

Dans cette vie ce corps
Sur cette planète en ce moment

D’autant plus que depuis le temps
J’avais abandonné toute velléité d’un
Ion

Mets tes bras autour de moi d’un barreau
Parole de tout petit moineau

Étant de ceux qui, ayant de grands
Étranges pieds, je me suis

Enfargé souvent dans les murs du nid
Me fait passer pour un sale mal pris

De tous les temps senti
Sinon mal chaussé au moins va nu pieds

Jusqu’au jour il y a une poignée
De nuits quand tout a

En quelque sorte explosé
Quand grâce à toi j’ai tiré

Enfin le trait
Sur mes dix-huit ans

De chasteté infirme
Que tu as dormi

Dans l’escalier sur ma rue
Derrière nos principes mal fagotés

Et que fin pété
J’ai ronflé mon abcès

Derrière la porte close
Abnégation ultime

Genre au bord de la surdose
De solitude de béton armé

Quelques scènes
Avant le générique de la Fin

Mon héroïne au moins Russe
Heu rousse en cachette!…

Merci de m’avoir repêché
Du fleuve de mon propre
Abandon, de l’Abysse

DanleMiel
Loves MissRoBee…
Hihihi…

Un peu de musique très à propos de ce qui se trame sur ce site, par les éditeurs de ESC_Niouze, spécialement pour nos lecteurs: notre premier single/ simple ensemble, entre Daniel Guimond (DanleMiel) et Ann Robitaille (MissRoBee) c’est la connexion supérieure! Nous sommes ensemble, vivons ensemble, créons ensemble, éditons ensemble, produisons ensemble, et pour un type de 56 ans, et une femme de 50, ça fait drôle de nous trouver comme des ados!

Les textes de mes pièces que MissRoBee a si généreusement améliorées – au point de les rendre distribuables, sont ici inclus dans l’article pour vous. Et soyez rassurés, le fait de nous marier ne changera rien à nos boulots respectifs ou collaboratifs. Tout reste sur cible!!!

AN ZÉRO

« … Madame monsieur
On a tranché
Ça y est
Les experts ne sont pas tous d’accord
Mais ça c’est pour une autre histoire
Ce soir on me dit
Que
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre

Peau du tambour parlant
Notre corps globale
Globalo per tutto
À nu dans l’univers
La peau de notre
tambour parlant
Commencera lui
Commencera par vous arracher
Vous extirper une dent
Une lettre d’échelle
Tel un barreau à la fois

Pas de la torture…
Meuh non!…
Disons une technique
De dialogue forcené
Heu écrivez plutôt forcé
Oui forcé
Par de viles forcenés
Nous sommes engagés

Dans des expériences
À vous faire frémir
À en mourir de peur
Alors à quoi bon
Pourquoi donc la vérité
Libérerait-elle
Est-ce qu’une fourmi
Pilote un Boeing 747
Avant d’apprendre
Que quand Washington dit
Faire la Paix
Ce sera avec des bombes
Démocratiques aux non-létales
Armes médicales et planchers
Des vaches qui reculent
À la place des ambulances
Dans le savon d’abattoir
Réchauffement climatique
Est le code du Mois de Morse
De l’An Zéro de l’Ère Glaciaire
Pas pour demain bel et bien Hier!

… Madame monsieur
On a tranché
Ça y est
Les experts ne sont pas tous d’accord
Mais ça c’est pour une autre histoire
Ce soir on me dit
Que
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre »

DanleMiel, 2014-15

Merci de votre écoute.
Pour nous appuyer allez sur notre page Bandcamp
et achetez une de nos pistes au prix de votre choix.
Bisous!

MissRoBee
vs.
DanleMiel

 

 

De Farcebook à Gaargle

En corps et en cadres
De plywood made in Hollywood
Et du pain et des jeux
De Farcebook à Gaargle
Les pressetituées des Merdias
De Mars nous télédéchargent
Leur massage identitaire
En ronds de fumée
Au mois de morse
De l’An Un sur Tarte
(la planète terre est-elle plate?
Ou je m’emmêle dans la pelotte?)
De laine mon chandail favori
Lui qu’est tatoué tel un Maori
Alors que les ambulances
Reculent dans le savon d’abattoir
Des danseuses toutes nutes
Fûment nos pipes à Hachette
Et Gramillard me saigne un tchèque
Tes pitons mon morpion favori
J’ai pas encore commencé
À me retarder sur ton cas
Tu crééra pas ça de’t’à l’heure
Regarde donc sur ton téléphone
Si je serais pas déja dans ta carte
De crédit volé en BéAimeDoubleV
Avec deux trois gars qui chantent
Des osti de platitudes pour les clientes
Du Club des morons en vacances
Permanentes pour cause
D’une infirmité du cerveau
Génétique familliale et à la mode
De chez-nous prends surtout
‘Toutes’ tes médicaments mon tannant!
Dans le Miel (ou DanleMiel pas un film des Charlots)
Pour les durs de comprenure
Et les chanteuses de Crap à gogo
Et autres diseuses de mal aventure
Nommées Brune le sociopathe
Malade et fort dangereux
Ainsi que le sceau dans philo-aime mais de loin
Mon Python de sarpent à sornettes
Exploiteur de vieilles dames
Sur le bord de la traite fermée
Mères esseulées et anciennes blondes
Aux tifs noir comme le soir
Ou aurais-je mieux fait d’écrire SWATT
Des always open closed
Comme ma porte dans la face
Des ti-crass à crassquettes
À l’envers tant que possible
Jusqu’à ce que la Tarte ne s’ouvre
Et nous déploie tous ses diamants
Et secrets au grand air du jour
Qui ne se lèvera pas pendant trois
Loooongues nuits vérifie ton stock
De Krafty Dinner Chef Boyardee
Passsque la Lune te jour des tours
De chapot et de poney dans le ciboulot
Ma blette en plastic fondu
Comme le fromage Suisse
En croque mitaine sous ton lit
Marci
On se rappelle Lindi Yo
Le Gros
Le king d’en haut
Ta sacrétaire as-tu toute noté?

leMiel_Dan
Frontalepoésie