Nous, ce groupe témoin que Big Pharma doit éliminer coûte-que-coûte

L’émergence mondiale d’une réaction haineuse contre les non-vaccinés, quasiment accusés d’être à l’origine du COVID, désormais, soulève la question du groupe témoin que nous constituons. La coordination multilatérale de cette opération est très efficace, et souligne le poids réel de l’influence exercée par les laboratoires pharmaceutiques sur les décisions des Etats. Mais pourquoi les producteurs d’un vaccin qui ne marche pas, surtout face aux nouveaux variants, sont-ils si pressés d’en finir avec la résistance à ce vaccin ? Serait-ce parce que les non-vaccinés vont bientôt constituer le groupe-témoin gênant sur les effets secondaires durables de leur produit ?

LIRE LA SUITE: https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/01/07/nous-non-vaccines-ce-groupe-temoin-que-big-pharma-doit-eliminer-coute-que-coute/#comment-24585

D E M A I N ?

Mensonges dissimulés

Le Dr Joseph Mercola ou les mensonges dissimulés derrière la soi-disant pandémie induite par ceux qui n’ont pas reçu d’injections contre le Covid-19

Dr Joseph Mercola — Mercola.com – Sott.net / jeu., 19 août 2021 14:41 UTC

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies, la Maison Blanche et la plupart des médias grand public [et relativement dans tous les pays occidentaux – NdT], nous sommes actuellement confrontés à une « pandémie de personnes non vaccinées »[1]. Selon le récit officiel, 99 pour cent des décès liés au Covid-19 et 95 pour cent des hospitalisations liées au Covid-19 se produisent parmi les personnes non injectées. Lors d’un point presse de la Maison Blanche le 16 juillet 2021[2], le Dr Rochelle Walensky, directrice du CDC, a affirmé que

« plus de 97 pour cent des personnes qui entrent à l’hôpital en ce moment ne sont pas vaccinées. »

Lire la suite de « Mensonges dissimulés »

L’An Zéro (sur Terre) – BlueToad

« … Madame monsieur
On a tranché
Ça y est
Les experts ne sont pas tous d’accord
Mais ça c’est pour une autre histoire
Ce soir on me dit
Que
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre

Peau du tambour parlant
Notre corps globale
Globalo per tutto
À nu dans l’univers
La peau de notre
tambour parlant
Commencera lui
Commencera par vous arracher
Vous extirper une dent
Une lettre d’échelle
Tel un barreau à la fois

Pas de la torture…
Meuh non!…
Disons une technique
De dialogue forcené
Heu écrivez plutôt forcé
Oui forcé
Par de viles forcenés
Nous sommes engagés

Dans des expériences
À vous faire frémir
Madame
À en mourir de peur
Monsieur
Alors à quoi bon
Pourquoi donc la vérité
Libérerait-elle
Est-ce qu’une fourmi
Pilote un Boeing 747
Avant d’apprendre
Que quand Washington dit
Faire la Paix
Ce sera avec des bombes
Démocratiques aux non-létales
Armes médicales et planchers
Des vaches qui reculent
À la place des ambulances
Dans le savon d’abattoir
Réchauffement climatique
Est le code du Mois de Morse
De l’An Zéro de l’Ère Glaciaire
Pas pour demain bel et bien Hier!

… Madame monsieur
On a tranché
Ça y est
Les experts ne sont pas tous d’accord
Mais ça c’est pour une autre histoire
Ce soir on me dit
Que
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre »

MissRoBee/ DanleMiel, 2014-15

Notes:

http://www.globalresearch.ca/wikileaks-year-zero-and-the-cia-hacking-files/5578795

http://www.mondialisation.ca/wikileaks-revele-une-vaste-operation-de-cyber-espionnage-de-la-cia/5578856?print=1

http://www.journaldugeek.com/2017/03/08/wikileaks-arsenal-cybernetique-cia-pirate-smartphones-televisions-connectees/

Vérité, mais laquelle

« Ne croyez pas quelque chose simplement parce que vous l’avez entendu. Ne croyez pas en quelque chose parce que cela se raconte, ou que cela est la rumeur chez d’autres. Ne croyez pas à quelque chose parce que cela est écrit dans vos livres religieux. Ne croyez pas à quelque chose sur la seule autorité de vos guides et enseignants. Ne croyez pas en vos traditions parce qu’elles vous ont été passés de par les générations. Mais seulement après observation et analyse, quand vous trouverez quelque chose qui est raisonnable et qui conduira au bénéfice de tous, alors acceptez-le et soyez à la hauteur. » – Siddhārtha Gautama Buddha

Ici, sur Terre, nous sommes tous des Initiés dans la religion qu’est la Vie. Réunir l’esprit et la matière durant notre incarnation quotidienne, faire acte d’aller envers et contre tout.

Nous sommes des chercheurs de Vérité, des récepteurs de Lumière. Nous savons aussi que la Vérité est Infinie, comme la source de sa création est totale. Elle est en chacun d’entre nous cette Vérité, elle se dévêt comme un oignon, une peau à la fois, toujours unique en son coeur. Lire la suite de « Vérité, mais laquelle »

Lumière Créatrice

D’innommables loups

Soufflent sous nos portes

Partout les attentats ragent

À la surface du monde

Et la noirceur s’insinue

Par chaque craque


La fin du cycle tombera des nues

Dans le calme posé sur une plume

Que la révolution intérieure

Propose à ceux qui entendent

Et illumine à ceux qui voient


Elle ne sera pas télévisée

Cette révolution spirituelle

Qui déchirera les points

À relier entre nos coeurs

Pour nous recoudre

À notre véritable devoir


Nous retournons vers la perfection

En un tumulte au chaos strident

Car les créatures reviennent toutes

À l’or pur de la lumière Créatrice

Comme au jour de leur engendrement

Qu’elles en soient conscientes

Ou non…

N’y changera rien!

Après les Sirènes

C’était encore l’été
Du moins ce qu’il en restait
Lorsque les sirènes

Se sont tues


Après la pandémie patentée
Et les attentats subventionnés
Par les aboutissants
De ceux tenant nos laisses
Un silence génocidaire
Planait dans l’air vicié

Venant en aide
Aux plus ammochés
Des quelques rescapés


À ceux qui préféraient
Ne rien voir venir
En regardant leurs programmes


Je portais une gamine
En fonçant dans le sous-bois
Nous avons marché
En petits groupes
Vers le Nord
Loin des routes
À travers champs

Les nouvelles arrivaient
Nous informant que la Ville
Avait subi les foudres
Tellement annoncées
Que des armées
De types en noir
Avaient aspergé les foules
Et que le feu
Avait tout consumé

Certains trainaient
Des bouillies de chair

Les restes de leurs enfants
Comme si le grand air
Aurait pu les ranimer
Ces victimes de première ligne
Des hélicoptères rasaient
La cime des arbres
Nous incitant à nous cacher
À intervalles irréguliers

L’odeur des aérosols humanicides
Nous a d’abord secoué de cris
Plusieurs se sont mis
À saigner du nez
Nous avons déchiré des trucs
Pour nous couvrir le visage

Pourquoi ces gens
Portaient-ils sur leurs dos
Des sacs bourrés de trucs
Des gadgets ignobles
Leurs portables tracés

Toute cette pacotille

Devenue obsolète
Vu nos circonstances?

Fut la dernière question
Qui me traversa l’esprit.

Son de Cloche

Si je te dis
Que là-bas
Là ou le vent déchire
Par un faux pas
Qui fauche le rêveur
Que là-bas
Soudain est arrivé
Ici
Comme la bouteille
Qui arrive de la mer

Si je te dis
Que le bonheur
Est une denrée
À laquelle
Jamais tu ne goûteras
Avant de franchir
Les cerceaux enflammés
Avant l’ensorcèlement
De tout ce qui respire

Si je te dis
Tous les mots
Les mots que tu aimes
Pour mieux te décimer
En une vague de fond
Silencieuse
Et meurtrière
Avec ta langue
Sous mes pas

Si je te dis
Repens-toi reprends
La danse
Dans le jardin
Et hurle ton tout
Meugle ton saoul
Aux sornettes des cobras
Brûle la barricade
Qui te sépare de toi

Combien de doigts
Est-ce que tu vois?

Soufffrir c’est bien beau
Mais souffrez donc en silence
Les pathocrates ont à faire
Des guerres à formenter
De vos enfants à trucider
Si ce n’est pour les sacrifier
Sur l’autel de la dévolution
Légale permise bien patentée

Vous avez beau souffrir
Mais souffrez sans ciller
Cela dérange toute cette perte
Dans les revenus corporatifs
Ne regardez pas le ciel
Tiens prenez vos sédatifs
Personne ne verra plus de miel
Car les abeilles sont dépassées

Vous croyez que vous souffrez
Mais la gouvernance
À quelques petits secrets
Qui sont étalés à la une
Pour vous empêcher
De les aditionner
Combien de cloches entendez-vous

Quand on vous dit que le glas a sonné?


En Vérité

Chers Randonneurs Virtuels,
Ici nous sommes tous des Initiés dans  la religion qu’est la Vie. Réunir l’esprit à la matière durant notre incarnation quotidienne, faire acte d’aller envers et contre tout. Nous sommes des chercheurs de Vérité. Nous savons aussi que la Vérité est Infinie, comme la source de sa création. Elle est en chacun d’entre nous cette Vérité, elle se dévêt comme un oignon, une peau à la fois, toujours unique en son coeur. Lire la suite de « En Vérité »

4h05 Samedi

Une flamme m »allume

La pression traverse

Ma couronne alerte


Et je sens la terre

Vibrer sous ma couche

Par la fenêtre Vénus

Eemballe mon désir


Mon coeur remercie la Source

En une éclosion lyrique

Incapable de resaisir

Son état d’âme ardent


Sur l’écran crânien

Défilent des visages

Aux regards séduisants

Des celles qui me traversent


Tout mon corps demande

D’emprunter la route menant

À l’être ultime

De mon besoin

Pour ce complément.

Aveugles Devant la Création

Las et fatigué de gueuler
Crevé comme un tympan
Devant un boom sonique
Que personne ne perçoit
Car cela nuit au luxe
Du silence de sourd
Imposé et maintenu
Comme statu quo
De victimes en crise
De bourreaux

Pas un pour sauver l’autre
Alors que tout
Fout le camp
Et que le ravin
Juste sous nos pieds
Prend des airs de vacances
Tranché telle jugulaire
Dans le sang
Qui coagule
À mes lèvres

Écoeuré d’entendre parler
Que de Téléinfirmerie E.T.
Alors que les molécules
De nos êtres se désagrègent
Abattu par le trou
D’une nonchalance
Si programmée depuis l’enfance
Que seula la fiction
Du confort stérile
Et tellement superficiel
Ne tient lieu de réalité

Dégoutté de voir
Personne réagir
Devant le génocide
Auto-proclâmé
De toute valeur humaine
Vide de larmes
Devant le journal
Des atrocités commises
Contre de l’Air

Écrasé par l’ignorance
De notre propre sens
Pourtant rempli
Des caresses de l’esprit
Qui coule de la Création
Tourneboulé par la peur
De faire face
À son propre miroir
Comme si cela était
Au-dessus de nos forces
De se responsabiliser
Intégralement
Et de remettre les horloges
À l’heure du renouveau
Par la fracture totale
Irrémédiable
Et sans conditions

Je ne crois pas au monde
Ni à votre humanité
Telle qu’elle se déploie
Toute carences et déni
Confondus

Tout étant tellement différent
Depuis que je sais savoir
Que je me tue à vous le secouer
Dans le crâne
Incapable de se resaisir
Devant sa propre débilité
Sa paresse devenue congénitale
Son refus de marcher debout
Telle une pensée qui se pense

Seul hélas et à jamais
Dans mes retranchements
Sur la seule voie
Qui reste possible
Devant le réel
Et son impossibilité
Technique

Je sais pourtant
Que je suis…

De la même façon, il n’est pas nécessaire de déterminer tout ce qui est nécessaire à la réalisation d’un désir. Il suffit d’identifier le désir et d’y ajouter le montant minimal de coopération focalisée requis pour mettre le processus en mouvement pendant que vous soutenez l’intention de faire l’expérience du désir. On dit souvent qu’une personne a besoin d’être certaine qu’elle veut ce qu’elle pense qu’elle veut. Bien des gens ont souvenance de pensées ou de déclarations fortuites qui leur ont apporté des expériences aux conséquences inattendues. L’aspect créatif qui nous habite écoute et prend les pensées et les déclarations dans leur sens littéral, surtout si l’intention momentanée est sincère et supportée par un élan émotif.