Aveugles Devant la Création

Las et fatigué de gueuler
Crevé comme un tympan
Devant un boom sonique
Que personne ne perçoit
Car cela nuit au luxe
Du silence de sourd
Imposé et maintenu
Comme statu quo
De victimes en crise
De bourreaux

Pas un pour sauver l’autre
Alors que tout
Fout le camp
Et que le ravin
Juste sous nos pieds
Prend des airs de vacances
Tranché telle jugulaire
Dans le sang
Qui coagule
À mes lèvres

Écoeuré d’entendre parler
Que de Téléinfirmerie E.T.
Alors que les molécules
De nos êtres se désagrègent
Abattu par le trou
D’une nonchalance
Si programmée depuis l’enfance
Que seula la fiction
Du confort stérile
Et tellement superficiel
Ne tient lieu de réalité

Dégoutté de voir
Personne réagir
Devant le génocide
Auto-proclâmé
De toute valeur humaine
Vide de larmes
Devant le journal
Des atrocités commises
Contre de l’Air

Écrasé par l’ignorance
De notre propre sens
Pourtant rempli
Des caresses de l’esprit
Qui coule de la Création
Tourneboulé par la peur
De faire face
À son propre miroir
Comme si cela était
Au-dessus de nos forces
De se responsabiliser
Intégralement
Et de remettre les horloges
À l’heure du renouveau
Par la fracture totale
Irrémédiable
Et sans conditions

Je ne crois pas au monde
Ni à votre humanité
Telle qu’elle se déploie
Toute carences et déni
Confondus

Tout étant tellement différent
Depuis que je sais savoir
Que je me tue à vous le secouer
Dans le crâne
Incapable de se resaisir
Devant sa propre débilité
Sa paresse devenue congénitale
Son refus de marcher debout
Telle une pensée qui se pense

Seul hélas et à jamais
Dans mes retranchements
Sur la seule voie
Qui reste possible
Devant le réel
Et son impossibilité
Technique

Je sais pourtant
Que je suis…

De la même façon, il n’est pas nécessaire de déterminer tout ce qui est nécessaire à la réalisation d’un désir. Il suffit d’identifier le désir et d’y ajouter le montant minimal de coopération focalisée requis pour mettre le processus en mouvement pendant que vous soutenez l’intention de faire l’expérience du désir. On dit souvent qu’une personne a besoin d’être certaine qu’elle veut ce qu’elle pense qu’elle veut. Bien des gens ont souvenance de pensées ou de déclarations fortuites qui leur ont apporté des expériences aux conséquences inattendues. L’aspect créatif qui nous habite écoute et prend les pensées et les déclarations dans leur sens littéral, surtout si l’intention momentanée est sincère et supportée par un élan émotif.


Revenir d’Exil

 » Revenir d’exil comporte des risques

Comme planter une aiguille… dans un vieux disque

… Au moins si le vent

Pouvait se lever

Au moins Je saurais

Par où aller  »

Richard Desjardins


Retour d’exil

Les deux épaules contre le bois franc

Le péteux sur la tempe

Dans la salle de presse

Je prends ma décision peut-être finale

Le 4-5-0 gagne

Au pays des référendum accidentés

Comme un tout nu

La poche entre les mains

Je rentre en me faufilant

Serpent qui se repose

Entre les arbitres

Pendant qu’il fait chaud

L’hiver a chrissé son camp

Pas dur à croire

À voir les filles qui prouvent

Avec le strip d’un coup sec

Que le nouveau taux d’humidité

Entre les slow qui trainent

Collés comme des gommes bazooka

Et des horribles souvenirs

De pénitencier

Et de l’hiver du verglas

Que rien ne retourne à rien

Puisque rien ne vient de rien

Il est grand temps d’organiser

Une réunion

D’égo à égo.

Longueuil, 25.06.08