DOMINIQUE LE BARS

Bretagne, France PAGE SOUS CONSTRUCTION

Auteur, Compositeur, interprète – Rock à textes

Un mélange entre rock à textes et poésie sociale. Dominique Le Bars présente Viral, son dernier album rock 100 % made in Quimper (Finistère).

LA GUERRE DES ECRANS

Allons enfants humanoïdes
Fils du soleil et de la mer
La guerre des écrans est déclarée !
Avec nous, quarante siècles de pyramides,
La Joconde, une saison en enfer..
Dans nos rangs presque huit milliards de fêlés
En face, les points-zéros avides
Algorithmes en rut enrôlés
Une armée de pixels prêt à tout pour gagner
La guerre des écrans…

Les enfants, tout cela n’est que folie
Plus besoin des Dieux ce matin
On vous racontera le temps des cerises électriques
Des sirènes de lunes aux datas sans fins
S’écorchant dans l’ écume
Aux arbres citoyens !
L’on m’écorce et je clique et je like et follow..
Sur le flot des écrans artiques
Je bouffe mon cerveau dont l’essence est unique !
La guerre des écrans…

Accroupis dans ma régression
A l’ombre de la dernière zone blanche
Je ronge mes jours jusqu’au trognon
J’ai le passé mélancolique
A respirer champs de parfums, chimères autres que numériques
Sous le crâne des villes j’entends parfois vriller le vent
Mauvais, puant, trompeur et vil
C’est la guerre des écrans..

Dominique Le Bars 11/2019

ETAT CUPIDITE

Je t’ai séduit par un froid jour de novembre.
Un de ces jours où tu fatiguais les rues de ta morne solitude
Le col d’un pardessus d’ennuis remonté sur ton visage
Et ce coeur mais pas trop, qui t’animait d’un geste fatigué.
Je t’ai pris par surprise au détour d’un étonnement
Toi, tu n’as vu que mes grands yeux de rêves d’où neigaient mille promesses. Elles riaient et tourbillonnaient dans le ciel, retombaient sur ton coeur,
Ce coeur d’hier, amant d’un lendemain..

Clôs dans la solitude d’un étroit petit monde
Aux ailes repliées, les poches remplies d’or
Obstiné de l’argent compte et recompte encore jusqu’à la fin du monde.
Je t’invite ce soir à venir dans ma tombe..

Te souviens tu du jour où je t’ai pris la main comme un enfant ?
Je t’offris des parfums et des charmes que jamais tu n’aurais inventé Ensemble toi et moi traversâmes l’histoire, peuplades et continents
Affigeant un conflit, ici ou là, demain, hier ou aujourd’hui
Ah ! que de guerres avons nous provoqué..
Un soir, je t’amenais sur les bords du grand devenir.
Tu fus littéralement pris de panique, sa lumière t’aveuglait,
oui je me souviens..
Rassure toi je ne suis pas le Diable ou une connerie du genre

Clôs dans la solitude d’un étroit petit monde,
Les ailes repliées, les poches remplies d’or
Obstiné de l’argent compte et recompte encore jusqu’à la fin du monde.
Je t’invite ce soir à baiser dans ma tombe..

Mon terrain de jeu ?
Mer, Terre, ciel.
Partout où rôde ton odeur et ta cupidité
Etat cupidité

Dominique Le Bars ( Sylapse 2015 )à

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.