RADARGRAM & DANLEMIEL: Ceux-ci Ceux-là #collab

« Le talentueux Ludo (Radargram) m’avait envoyé une compo. Et par mégarde (pas lu le courriel comme il faut) je croyais qu’il suggérait un collaboration. La musique m’a tellement interpellé que je me suis assis sur-le-champ avec Ann et nous avons freestylé sur des notes que j’avais. Puis 3/4 heure plus tard, la chanson était née. Je m’excuse encore auprès du compositeur, je ne voulais pas vendre la mèche de sa compo – mais à mon age on attend plus. C’est maintenant ou jamais! Haha.. – danleMiel

CEUX_CI CEUX_LÀ (3 ébauches de chansons sur la même track)

« Il y a ceux qui voyageront
Longtemps depuis leur salon
D’autres navigueront un tsunami de dettes
Certains se jetteront par une fenêtre
Et nous, qui nous creusons la tête…
Et nous, qui nous creusons la tête…
Et nous, Et nous

Il y a ceux-ci
Et il y a ceux-là
Tsunami de dettes
Et nous et nous
Qui nous creusons toujours la tête
Toujours la tête hou hou hou…
— 2
Chaque matin s’ouvre
Tel un cratère magnifique
Et je me jette dedans
Je me jette dedans…
So far! Up to the sky
Sans avoir mis mes gants
Watch your hands:
These are the wings
With which you fly

Si tu penses que
Ce sera mieux
Chez le voisin
Traverse la rue
Et regarde nous
Depuis sa fenêtre

D’autres matins s’ouvrent
Tel une doline dotée de
Grosses lèvres rouges
Qui me demandent

Je me jette dedans
Je me jette dedans
Sans parachute

Le plus souvent
Sans même avoir
Mis mes gants
Je me jette dedans
Ici chez nous

Si tu crois que ce sera mieux
Chez la voisine
Lâche lui un coup d’fil
Va prendre l’apéro
Et regarde ici par sa fenêtre
Tel un cratère qui s’ouvre
Grand, béant

—3
La vie est une bombe
Bombe A
À retardement
Et personne ne sait qui tient
Le détonateur
Bombes à retardement
Drapeaux blancs
Nos cargaisons de mensonges
Arrivent à bon, toujours à bon port
Nos égos
Aux abords des précipices
Se jetteront dans le vide

Château de cartes
Nos vies sont
Des bombes
Bombes À retardement… »

Ma vie est une bombe
La tienne aussi

Il y a des bombes
Et des bombes à retardement
Non personne ne sait
Qui tient le détonateur
Détonateur

Châteaux de cartes
Biographies
Des bombes à retardement
Tout est construit
Sur du « fake »

Boulot crédit pension famille
Football
Ou pendaison
Drapeau blanc
C’est le drapeau blanc
Drapeau blanc ou
Bombe à retardement
Nos vies sont une bombe
Bomba!… À retardement
Et personne_ne_sait qui détient
Le détonateur

Châteaux de cartes
Nos biographies
Nos biographies »

https://soundcloud.com/dan-lemiel/ceux-ci-ceux-la-radargram-danlemiel?in=dan-lemiel/sets/prophecies-incompletes

L’autre joue/ The Other Cheek – chansons de résistance

L’AUTRE JOUE est une playlist de récents textes de mon cru mis en musique avec l’aide de mon infatigable guidance et raison d’aimer la vie entremêlée avec des chansons déjà testées sur des humains. Elles sont pour l’essentiel encore en chantier. Et j’aime bien les faire entendre ici et recevoir de vos commentaires et messages privés. C’est magnifique cette spontanéité. qui fait de l’internet un moyen aussi éphémère qu’immatériel, alors que comble du paradoxe, rien ni un cliché,  – pas une phrase mal conjuguée pas une fake news (y en a-t-il d’autres?) ne peut disparaître de ce non-espace, de ce vide lumineux dans lequel se dissimule l’information tout en dansant un tango avec le majeur pointant vers le plafond tout en dévisageant avec intensité vous ne devinerez jamais qui?

C’est comme tendre « l’autre joue » sans conviction la mort à l’âme en psalmodiant des versets tout à coup qualifiés de terroristes signés Judas. Imaginons que après de longs et sombres siècles, un calcul sur plusieurs générations sous le joug des détenteurs possédant des pans universel du savoir et de la connaissance humaine. Cet élixir verbal à la manie sémantique de dominer à dos du cheval de tête d’une armée de religieuses guidées par des copistes acharnés à la transmission goute à goute (autant qu’aux soudains blackout généralisés d’idées qui élèvent l’être encore capable d’y  réfléchit de lui-même à voir et comprendre son monde de plus haut, avec chantage de détachement, donc moins de pression que le bienheureux qui vit coupé de la lumière  de la réalité objective.

Les  connaissances scientifiques ayant la capacité de changer le monde aussi rapidement et radicalement autant pour le meilleur que pour le pire… L’histoire du siècle dernier nous l’a prouvé à chaque escalade de violence entre les peuples et les gouvernements. Ils mirent des générations et même des siècles obscurcis par la propagande idéologique semée à tous vents par les bons bergers de l’État caché sous des habits aux consonnances religieuses, pieuses et indiscutables sauf dans leur propre vocabulaire dont ils s’étaient carrément emparé de pans entiers à titre de chantage spirituel et philosophique.

Tout avait été pensé, mâché d’avance, alors pourquoi diabpe ne pas simplement profiter du show, qui comme la guerre se passe toujours là-bas. La crise, la catastrophe, la révolution, peu vivent pour en parler vous en conviendrez.

Dans les fait, le clergé d’alors  –  comme son remplacement aujourd’hui – a servi de modèle à inculquer afin d’obtenir le contrôle quasi totale de la population grâce à la peur et à des formes de superstition le système de santé et nos médecins – qu’ils ont disséminé lentement avec zèle et avec parcimonie, respectant d’étranges quotas et limitant l’expansion de certaines sciences plus déstabilisantes que d’autres avant d’être enseignées au commun des mortels.  Une fois muselé dans un carcan rigide et dont il est quasiment impossible de contredire ou seulement questionner avec force raison les décisions prises sur nos propres vies sans que nous ayons  l’idée de demander un deuxième opinion ou de refuser la prière ou un vaccin sans subir des conséquences totalement disproportionnées au fait de désirer faire ses propres choix  quand à sa vie et la direction dans laquelle nous décidons d’emprunter dans un pays soit disant développé prônant la démocratie individualiste et isolationniste, nous pauvres incultes aux dents pourries. gardé parqué dans le zoo humain avec des restes du troupeau originel. Nous qui poursuivons en masse les erreurs boussole morale sur cet étroit chemin qui mène en catimini par des rues labyrinthiques à Alzheimer boulevard avant d’avoir eu le temps de vieillir vraiment sans s’en rendre compte.

Maintenant que tous ces magnifiques ouvrages, les encyclopédies lumineuses d’antan, nos percées en Intelligence Artificielle débordent du génie humain qu’ils vont retrouver bien trop tard hélas, dans le fossé nommé bibliothèque condamnée à renvoyer les noyés pure principe de précaution  pour le cas ou un petit futé qui a migré au cœur de ces racailles venus récrire notre histoire d’hier pour appartenir le numéro du coffre ou ils cachent celle de demain.

NB: Pardonnez-moi ces velléités d’écriture délinquante mais à mon age on n’attend plus pour quiconque ou quoi qui puisse se matérialiser en travers de mon chemin. Plus jeune, pas plus grand que ça, pas blond, ni les yeux bleu, des abdos en ruine  et la bile aux crocs, je fais semblant que oui oui vous avez vu juste tout est simple quand grâce aux médicaments, aux soubresauts de thérapies, aux flashbacks d’anti-anti-dépresseurs depuis longtemps retirés du marché on se fie à des menteurs, sociopathes et avec un peu de bol on se retrouve avec un vrai de vrai. Un autre. Un qui n’a réellement aucune sensation et qui ne respecte que sa propre loi. Celui qui a la foie en toutes les imbécilités qui peuvent lui pleuvoir sur les sourcils en une journée au chagrin quotidien vachement bien chorégraphié. La danse du canard pour tpute la famille, les amis, les col;lègues, écrasés par l’assuétude à des heures débilitantes devant des écrans tellement ô intelligents! Wow…
L’AUTRE JOUE/ THE OTHER CHEEK – DanleMiel

CALI à Montréal au Gesù pour son nouvel album LES CHOSES INTERDITES.

Vendredi 3 Novembre 2017 au théâtre le Gesù: Sur scène un canapé un peu défraîchi. Sur le mur de la chambre d’ado reconstituée, des affiches de Joe Strummer, et Leonard Cohen. La trame son d’un film datant de 1992, avec Annie Girardot commence le bal, époque où il n’était plus un adolescent mais il n’est pas à un anachronisme près: Cali s’expose et se raconte dans un concert solitaire où il parle presque autant qu’il chante dans sa traditionnelle sensible impudeur d’enfant émerveillé de ce qui lui est arrivé.

Guitare en main dans la pénombre, le gaucher ouvre pourtant la soirée par plusieurs titres de son 7e album sorti cet automne. Soit: A cet instant, je pense à toi, I want you et autres pistes tirées de Les choses défendues, ponctuées de confidences. L’histoire de Cali commence à 16 ans, âge où il fugue en Angleterre pour rejoindre une Louise, passée comme une comète par son village catalan. L’âge du premier groupe de punk, « Pénétration anale » avec Alec et Fernand, formation fugace.

 

Le chanteur a livré un concert de 2h30 dans une salle comble
Photo : Y.D.

Valises sous les yeux mais des yeux illuminés, le chanteur ponctue souvent son récit ainsi, émerveillé de son parcours, N’ayant sincèrement encore été remis que « Bruno Calicciuri de Vernet-les-bains » soit devenu Cali. La reprise de C’est quand le bonheur salue le carton du premier disque en 2003 (« Je répète quand même 72 fois la même phrase! »), celle de Et maintenant de Bécaud salue la mémoire de sa mère, disparue très tôt. Elle fait l’objet d’un très joli titre inédit.

Il fait tout au long de son concert intime de plus de deux plombes très bien semblant de s’étonner que ces « 1000 cœurs debout » soit désormais une chanson de manif. Même s’il a l’humour et l’habileté de se donner parfois des rôles peu glorieux. Cali aime se mirer un tantinet, même s’il aime aussi surtout les autres. Et il nous a montré sa grande générosité ce soir-là!

« Je fais des trucs pas mal… mais je ne sais jamais m’arrêter à temps », confie-t-il au détour d’un souvenir de Victoires de la musique. Il a le mérite de le dire et d’en sourire. C’est ça: une écriture enflammée et touchante, une sensibilité à fleur de peau mais tout est toujours… un poil de trop. J’aime ça quand c’est trop!

Même dans ce spectacle intimiste et chuchoté, le garnement arrive à placer une chorégraphie étrange et même que sur « 1000 coeurs debout » il réussit à grimper sur les dossiers des chaises, puis venir jusqu’à MissRoBee et moi, qui lui ai tenu la main pendant trois minutes pour le stabiliser sur ses pattes alors qu’il chantait sa chanson sous les yeux éberlués de ma blonde! Je croyais qu’il allait la prendre dans ses bras, mais je sais qu’il avait vu l’anneau à mon annulaire et il a choisi de se frotter à la fille de la rangée d’en face. Tout un gentleman!!!

Nous avons été touchés et ravis parce que l’homme est généreux, sincère et qu’il a de sacrées belles chansons. Non seulement cela, il nous a conquis, nous qui étions déjà des fans purs et durs, il nous a éblouis! Quel type incroyable, bref, 5 étoiles sur 5!!!

La version épurée de « Elle m’a dit » est bouleversante, rappelant que cette cavalcade est d’abord un texte magnifique. Celle de Je m’en vais est au diapason. Une ébauche de Roberta rassembleuse, un intense Exil rappelant la même déchirure des Espagnols fuyant Franco aux réfugiés d’’aujourd’hui. Le plus beau était « L’espoir », chanson-titre de son 3e album qu’il s’est contenté de dire sobrement, sans effet, sans cabotinage. Mais rapidement, Cali reprend le dessus sur Bruno Calicciuri de Vernet-les-bains… Et nous lui souhaitons un bon retour vers ses concerts à venir en France. Merci man tu es hot!!!

Sur CALI: Les Choses défendues: http://www.sonymusic.fr/news/Cali-38920/cali-revient-avec-les-choses-defendues-son-nouvel-album/

TRACKLISTING

calileschosesdefendues
01 À cet instant je pense à toi
02 S’il te plait
03 Les choses défendues
04 I Want You
05 Je ne peux pas pleurer plus que ça
06 Sweetie
07 Annie Girardot
08 Ella a mal
09 Tout va recommencer
10 La femme qui t’aime
11 Le mariage
12 À deux pas
13 Seuls les enfants savent aimer
14 Montréal 4 am

Concert magnifique de Cali en terre natale: « Vernet Les Bains » (à voir si vous aimez son travail)

https://youtu.be/BXSe2OFsybM

Ne te découvre pas les fils

En Avril à Montréal, sur le fil du temps qui accélère et ne semble plus vouloir trouver la pédale du frein. Nous assistons mondialement à la dérive la plus ténue depuis le début du siècle, tous les pouvoirs qui se manifestent semblent indiquer que l’An Un du nouveau monde est belle et bien arrivée à sa cible. Nos âmes en l’occurrence.  Le bluffe est géant et l’atout remplacera toutes les mains. Accrochez-vous bien car ici nous allons vous ramener sur terre, en images et en musiques bien calmes – dans le contexte!

 

 

 

 

 

 

L’An Zéro (sur Terre) – BlueToad

« … Madame monsieur
On a tranché
Ça y est
Les experts ne sont pas tous d’accord
Mais ça c’est pour une autre histoire
Ce soir on me dit
Que
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre

Peau du tambour parlant
Notre corps globale
Globalo per tutto
À nu dans l’univers
La peau de notre
tambour parlant
Commencera lui
Commencera par vous arracher
Vous extirper une dent
Une lettre d’échelle
Tel un barreau à la fois

Pas de la torture…
Meuh non!…
Disons une technique
De dialogue forcené
Heu écrivez plutôt forcé
Oui forcé
Par de viles forcenés
Nous sommes engagés

Dans des expériences
À vous faire frémir
Madame
À en mourir de peur
Monsieur
Alors à quoi bon
Pourquoi donc la vérité
Libérerait-elle
Est-ce qu’une fourmi
Pilote un Boeing 747
Avant d’apprendre
Que quand Washington dit
Faire la Paix
Ce sera avec des bombes
Démocratiques aux non-létales
Armes médicales et planchers
Des vaches qui reculent
À la place des ambulances
Dans le savon d’abattoir
Réchauffement climatique
Est le code du Mois de Morse
De l’An Zéro de l’Ère Glaciaire
Pas pour demain bel et bien Hier!

… Madame monsieur
On a tranché
Ça y est
Les experts ne sont pas tous d’accord
Mais ça c’est pour une autre histoire
Ce soir on me dit
Que
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre
C’est l’an
C’est l’an zéro sur terre »

MissRoBee/ DanleMiel, 2014-15

Notes:

http://www.globalresearch.ca/wikileaks-year-zero-and-the-cia-hacking-files/5578795

http://www.mondialisation.ca/wikileaks-revele-une-vaste-operation-de-cyber-espionnage-de-la-cia/5578856?print=1

http://www.journaldugeek.com/2017/03/08/wikileaks-arsenal-cybernetique-cia-pirate-smartphones-televisions-connectees/

Images au présent circonflexe

BlueToad prépare les images pour ses projets de 2017. Tout en se déliant la rate au bout d’un téléphone qui se dit intelligent. Pas BlueToad! Voici ce que nous manigançons ces derniers temps..

Images pour WHAT WHEN WHO de MissRoBee:

Images pour BREEZE de ChapCity (Claude Chapleau)

Images pour WAITING TO BE BORN AGAIN et autres projets de MissRoBee et DanleMiel et/ou BlueToad: