AN ZÉRO – DanleMiel

À LA RÉSISTANCE (EXTRAITS)
« Je résistais
Bien avant
De vous apparaître ici ce soir
Sur cette scène
Je résistais

Je résiste
Et je résisterai
Partout j’entends les gens grommeler

Du mal de leur vie
J’entends:
Ma vie est un long combat
Ouais
c’est ce que tu crois?!

Hé bé s’il y a un combat
Tu as du l’initier

Moi je crois que…
À quoi diable bon?

Je perçois la vie
Comme un éternel
État de grâce

I resisted
I resist
And I will
Resist
(…) »

« Ne vois-tu pas
Le pire et le meilleur
Naviguer la vague
Chaque fois
Que tu prends
Ce cacheton

Qui ne sauvera
Pas cette journée
Commencée si bien

Et dès que ce poison
Cette petite dose
De facilité
Cette illusion
De potentiel
S’écroulera
Comme les piliers
Du Colisée
J’éxagère tu crois?
Cui bono?à
Cui?

Cui bono?
Cui cui
Cui bono?
Armi batteriologiche
Venduto al miglior offerente
A chi giova

L’air est armée
L’eau est armée
La terre est armée
L’espace sera armée
Pourtant chaque jour
Je suis de plus en plus
Désarmé
Désolé d’être désarmé
Les sourires sont armés
Les intentions sont armées
Chaque désir une armée
Et moi souvent désarmé
Le sexe est armé
Tu dis quoi?
La bouffe est armée
Ouais très juste ça
Pourtant nous sommes
Bien plus qu’une armée
Chihuahua dans un corps
De géant
Maintenant
De quel bord
Le vent va-t-il tourner? »

– danleMiel

James bond aux états-désunis

En plus d’essayer de simplement vivre leur vie en ces jours de crise socio-économique, ce qui, Dieu seul le sait, est déjà assez difficile, les gens peuvent à peine démêler les intentions apparemment malveillantes des responsables du monstre que le gouvernement est devenu. Et donc, la question se pose : essaient-ils réellement de tous nous tuer, ou sont-ils si corrompus et stupides que tout ce qu’ils touchent s’effondre ? C’est un ‘no-brainer’ (sans cerveau)!


En premier, vous avez cette galerie de méchants internationaux tirés d’un livre de jeu de James Bond : Bill Gates, Klaus Schwab et George Soros – des mégalomanes armés de méga-argent, une recette pour les ennuis – représentant l’émergence d’un monde – soit disant régime salvateur, de concert avec les dirigeants nationaux laquais. Leur récit va comme ceci: Les humains se sont trop répliqués, comme des asticots dans une poubelle, ils saccagent la planète et engloutissent (nos) ressources, et nous devons trouver un moyen de nous en débarrasser qui ressemble à une catastrophe naturelle afin que les pouvoirs cachés- ne soient pas blâmé pour avoir répété un Auschwitz mondial.

Lire la suite de « James bond aux états-désunis »

Sous les bombes

Pour toi je chanterai sous les bombes
Nourrissant les alentours qui tombent

Sous la tourmente d’un sacrifice
Déluge d’intention créatrice

À genoux au carrefour d’un bordel
Notre âme en fusion éternelle

Camping forcé en Ford Focus
Bordel de merde que ça joue juste

Tes lèvres la nuit me fendent l’écorce
Chaque lendemain vaut un pesant de force

La seule Union ou y a pas de grève
Tatoue ton X on saigne une trêve

En haut de son clin d’œil – le ciel
Nous parlera en signes précurseurs

Le premier homme à devenir mère
Droit vers le mur pédale au fond

Pourvu pourvu
Que le monde soit rond

Ton corps me tamtam la douleur
Fleuve de sirènes et avertisseurs

Autocollant du Canadien
Coucher de soleil main dans la main

Formule stupeur et lunettes noires
Chute de calcul œil au beurre noir

Au nord d’Éden loin de la mer
Je sarcle les mines d’un long désert

Plus nue qu’un papillon de nuit
Tu me signale des perfusions

Merde à la loi guerre aux vauriens
Serpent à sornettes fait youyou

Dans ma dégaine de petit voyou
Sifflant le fruit d’entre les dents

Chaque jour se mord plus fort
Pour s’assurer qu’il a pas tort

Force de lenteur aux villes qui brûlent
Arrive accouche qu’on décapsule

Dans la stupeur sans médicament
Je vois plus que toi au firmament

Pour toi je chanterai sous les bombes
Nourrissant les alentours qui tombent

Sous la tourmente d’un sacrifice
Déluge d’intention créatrice

À genoux au carrefour d’un bordel
Notre âme en fusion éternelle

DanleMiel : texte, voix
Para Ad : Musique, vidéo – youtu.be/sQJZDUkfaiI

Suite au silence

Suite au silence  radieux

De nos espoirs catapultés

Notre amour de traverse

Ce désir sans adresse fixe

A rencontré le détour

Des besoins en manque de soins

En thérapie contre la charpie

De tes choix de pur désarroi

Qui font pourtant ici

La Loi

La Loi ma foie au dur recours

D’une maladie non pas de l’amour

Qu’est facile à confondre

Avec la tignasse de crasse

Avant que de la tondre

Sinon que de nous morfondre

À gueuler sur le boulevard

Que tous les autres se trompent

Tels des éléphants

Qui sans s’entendre en rendre compte

Partent au vent

Des éléphants roses ou verts

Qui parachutent dans le salon

Ou les cerfs volant

Dans la noire nuit

Du soliloque en pure bullshit

Qui en langue imaginaire

Va nous chier un hit

Heu, je voulus dire torcher

De passé simple

En présent décomposé

Pour des billes de bulles

De pus capable de te

Ne serait-ce que ressentir

Un gramme de paille d’avenir

Car quand le présent devient impossible

Il sera désormais difficile

De concevoir l’avenir comme

Cible…

 

 

 

Monopole of Love

Monopole of Love

Yo! Yo le gros… le King of One!

Ô toi qui te dissimules en tout

Toi qui porte le masque de partout

 

One, One, One

Love, Love, Love

 

Mon corps blindé déshabillant une porte

Le cœur cogne du poing sur la table

Bénissant la résurrection des morts
Marre de craquer pour des escortes

 

Les organes jouant plus fort du tamtam

À chaque parade d’urgence à l’ange

Que je rhabille de ma chasteté infirme

Autant lui transférer une étincelle

 

Monopole of Love

Yo! Yo le gros, le King of  One!

 

Détends ma laisse que je chante tes merveilles

Monopole of One

One, One, One

Love, Love, Love

 

Tu m’fais faire ton job au bord d’’un trou

Détends ma laisse que je donne ton miel

Détends ma laisse que je déchante du fiel

 

Love, love, love…

Pendant que tu me fixe ton plan au dos

Que tu me crucifie psychiatrique

 

Si ce monstrueux désir va péricliter c’est

Inutile comme un détail oublié

 

Je ressemble à un holocauste ambulatoire

Puisses-tu être un peu patient avec mon corps

 

La mise sous haute tension a tenu le choc

Mes sutures guériront à l’eau morte du désert

 

Sous les miradors de hurlantes sirènes

Pendant qu’on me passe les menottes au cou

 

Monopole of Love

Yo! Yo le gros, le King of One!

Détends ma laisse que je chante tes merveilles

 

Monopole of One

One, One, One

 

Je vais faire ton job pour rien que le pain

Détends ma laisse que je scratch ton règne

Détends ma laisse que je siffle ta raideur

Love, love, love…

 

Monopole of Love

Yo! Yo le gros… le King of One!

Ô toi qui te surpasses en Tout

 

Monopole of One

One, One, One

Love, Love, Love

 

Je cherche encore à récuser des signes

Dans cette encyclopédie de contention

Armé en rafale de sable, je reviens

À toi mon unique amour, je reviens

 

Redoutant ton immense bonté

Laisse-moi hurler ton mystère

Monopole of Love

Yo! Yo le gros, le King of One!

 

Entends-tu les anges aux barricades?

Détends ma laisse le gros

Que je chante tes merveilles!

 

Monopole of One

One, One, One

Love, Love, Love

Je fais ton job pour moins qu’un clou

 

Détends ma laisse que je loue tes terres

Détends ma laisse que je canonne ta destruction

Love, love, love…

 

Tu me donnes la lumière et le sans-fil

La solitude a beau être rasoir dans le jardin

Et s’il ne manque plus qu’une chose

Elle va passer bientôt à la fenêtre

 

Laisse-moi cicatriser mon ultime blessure

En la terre à conquérir sur sa peau

Détends ma laisse que je clame ta victoire

Love, love, love…

One, One, One !

Love, Love, Love !

Egolution – DanleMiel

‘Egolution’: c’est deux douzaines (25) de pages dans le playbook des moyens du bord poétiques, rasés de près au menton des sept dernières années. La nature remet nos horloges bioénergétiques à l’heure du nouveau Monde en vrac, y’a pas de quoi désaouler, c’est mère Nature qui redresse le lampadaire; bienvenue aux derniers mois de l’An Zéro sur terre. encore heureux que la grille électrique ait tenu jusqu’ici! Citoyen du Globeistan « Libre » Glisse ta glocomotive sur les rails, ton egolution s’occupera des détails. Le 1er Janvier nous serons tous secoués dans notre nowhere historiquement incertains du trou noir engouffrant frénétiquement tout car d’une manière absolue, et avis aux premiers rangs en avant: On se la calme, vous voyez les SWATT/CRS?! Okay!!! Lisez bien les instructions sur mes lèvres maintenant: PAS DE PANIQUE: ok!… D’abord, sachez qu’il y a un ‘seul’ amour… Une ‘unique’ vérité! Deux personnes ne verront jamais la même chose pourtant tout est infiniment unitaire. Au plan encore plus terriblement méchant, de la virulente et imprévisible théorie du complot de la fin des temps tant anticipée entre le Mal et le Bien facilité par l’élite dans ses souliers de croco et limousine à la chaine, l’obscurité et la lumière quoi, etc. Sur le théâtre des opérations, qui est le « Globeistan Libre » bref, seuls deux grands camps sont actifs au front du réel. Un en la tribu du Don (avec ou sans champ de pétrole) et l’autre chez les serviteurs du Fion (avec ou sans champ de patates), les machines à réagir seulement quand ça touche leur porte-lingots et leurs grelots (petites patates). Or, le future lui, comme nous le savons, reste fluide, et seule la connaissance protège alors que l’ignorance met en danger. Elle fait rouler les mécaniques un maximum pour un minimum de résultat…. Comme quoi: Tout n’existe que pour la leçon que l’on en tire. Elle dont il est inutile de couper les cheveux en quatre, puisque ce sont les âmes qui comptent et non les têtes ou corps. Tout est décidément fondé sur du dur et l’avenir prédit beaucoup de sauce Ebola à tous les égouts de la planète telle une arme à déception massive dans son environnement rêvé pour nous ramollir le sacrifice! Sur ce, bon télédéchargement gratuit, sans aucune garantie sauf si vous piratez des alexandrins pour décoder en apéro. Que ça se retourne vite virale car toute folie a en lettres minuscules sur le contrat sa date de péremption dissimulée quelque part dans la formule initiale, mais laquelle calculer quand tout a été savamment trafiqué? Rappelons-nous seulement les incarnations antérieures et parallèles: Michel de Nostredame à Montpellier en 1557? Aldous Huxley, in London, 1959? Georges Orwell, New York state of mind for 1984 way ahead of his time? Il reste encore des surprises dans le chapeau du magicien qui cache sa queue écaillée, à tout le moins une apparition globale des citoyens galactiques, si ce n’est l’invasion des zombies tant promise. D’autant plus que les visiteurs seront incapables de s’adapter à notre manie de tout canarder au tir ami, nos 9mm sous stéroïdes en exercice permanent de la recherche d’imaginaires méchants, de blips sur les radars, de billots de sapins nucléaires pour OTAN que ça remplisse la page de peur. Ça va leur prendre de la compassion pour se mettre à notre place dans la station nucléaire lors du bang final!

 

Chaque entité est l’auteur de sa propre création

Un ‘classique’ dans le genre, cet extrait de Love Light Research. Ce groupe qui nous ont donné la LOI UNE, rassemble la majorité des points qui pour moi font que la Vie est ma religion! Et, fort heureusement, plus nous avançons les yeux bandés vers le mur, plus nous attirons d’autres membres de notre tribue, la tribue du Don! Soeurs et frères de la miséricorde, randonneur cosmiques, globetrotteurs érudits à l’école de la Rue: welcome home!

« Chaque entité est l’auteur de sa propre création. Il est vrai que certains points de référence sont communs à la plupart des créations des gens, notamment certaines données concernant la société et la culture dans lesquelles ils vivent. (SUITE ici-bas)

Yet each entity’s creation is his own. The biases that he encourages in his life become the biases of his world. Entities are people of great power. They are part of the godhead principle. All entities, even the elements, the animals, and all of nature, have this power. But they do not know that they have it. And consequently they use it effortlessly and without any impurity, being incapable of altering their nature and only capable of fulfilling it.

English source: http://www.llresearch.org/transcripts/issues/2007/2007_0211.aspx

Cependant, la création de chaque entité lui appartient en propre. Les inclinations qu’elle encourage dans sa vie deviennent les tendances de son propre monde. Les entités sont des gens de grand pouvoir. Elles font partie du principe divin. Toutes les entités, même les éléments, les animaux, et toute la nature, ont ce pouvoir. Mais toutes ne savent pas qu’elles l’ont. En conséquence, elles en font usage sans effort et sans aucune impureté, étant incapables de modifier leur nature, et capables seulement de la suivre. Vous, en tant qu’entités conscientes, vous avez une plus grande aptitude à créer, parce que vous avez conscience de vous-mêmes. Vous avez conscience que vous êtes des êtres en train de chercher. Vous avez une fonction d’observateurs.

En fait, de nombreuses entités ont une fonction très complexe d’observateur, dans laquelle l’observateur observe l’observateur qui observe ce qui se passe. Vous pouvez susciter une grande complexité dans la façon dont vous percevez les choses et dans votre choix de points de focalisation. En conséquence, votre création particulière présente parfois une spectaculaire différence de coloration par rapport aux créations de certains de ceux de votre entourage, dans votre expérience quotidienne. Lorsque vous avez acquis le sens de votre propre pouvoir et que vous décidez d’utiliser correctement ce pouvoir, vous devenez une force qui dépasse le cours normal de l’énergie humaine. Parce que vous vous êtes éveillé à votre propre potentiel de créateur de votre propre univers, et parce que vous avez commencé à vous mettre à créer cet univers comme vous sentez que vous souhaitez qu’il soit, en agissant d’une manière éthique à des moments choisis, vous vous mettez à développer autour de vous une énergie qui est celle non seulement de votre personnalité, mais aussi celle de la création imaginée que vous faites naître dans votre vie.

Par conséquent, dans la mesure où vous êtes entré dans ce développement conscient de vous-même et de votre création, vous ne travaillez pas seulement pour vous-même, mais au niveau de l’énergie planétaire. La situation n’est pas que ce que vous pensez devient quelque chose que d’autres pensent. En fait, la vibration qui soutient votre travail irradie, comme le ferait la lumière d’un phare éclairant au loin la mer sombre et houleuse. Quand vous permettez à votre lumière et à votre univers de briller, vous poursuivez, dans votre essence, l’un de vos objectifs les plus profonds: changer et faire glisser la conscience au niveau planétaire. Nous voudrions souligner qu’à ce niveau-là de perception nous ne parlons pas de choses qui peuvent être montrées et être mises en mots. Nous parlons d’un changement de point de vue.

Chaque entité regarde le monde d’un certain point de vue. Avant le début du processus d’éveil ce point de vue est indiscutablement limité. Les préoccupations de l’animal instinctif que vous êtes, en tant que descendant de la famille des grands singes, sont des préoccupations concernant votre famille et votre tribu. Vous souhaitez qu’ils soient bien en sûreté, bien vêtus, bien au chaud, et bien nourris. Vous souhaitez rassembler les ressources dont vous aurez besoin pour eux, et en suffisance. Et si vous avez le sentiment qu’ils sont en danger, vous voulez les défendre. Ce sont là les grands os du squelette des préoccupations typiques de quelqu’un qui n’est pas éveillé et qui fonctionne comme un membre de la société dans son ensemble, sans se soucier d’aucun des aspects spirituels de cette vie ou des pensées qui surviennent. C’est pour cela que votre travail, bien qu’il soit fait en privé et pas nécessairement mis en mots, est un travail magique, puissant, et très digne d’être accompli. Il y a un niveau entièrement différent, qui est une transition entre le premier niveau et le troisième.

Ce point de transition est un point auquel la situation concernant vos considérations planétaires est notée. Au cours de la discussion générale qui est de coutume avant ces méditations, cet instrument et d’autres de ce cercle de recherche ont parlé de la manière répétitive dont nos thèmes les plus fondamentaux se reproduisent. Ces thèmes sont des thèmes d’empire, qui ont prédominé tout au long de l’histoire de cette planète particulière. Et en effet, les paléontologues et archéologues indiquent que, bien avant l’existence de documents historiques, les énergies qui visaient à l’empire étaient bien présentes et vivantes dans l’un des premiers corps pré-humains découverts. Cette entité avait été tuée d’un coup à l’arrière de la tête. L’énergie utilisée à résoudre les problèmes en ayant recours à la violence est très ancienne sur votre planète.

Elle date en fait d’avant votre énergie planétaire particulière car au cours des derniers 75.000 ans vous avez reçu des entités en provenance de plusieurs planètes, entités qui ne sont pas parvenues à achever leur propre écolage de troisième densité parce qu’elles avaient créé des changements sur leur planète par des moyens violents à grande échelle, qui ont rendu cette planète inhabitable ou bien l’ont détruite en la faisant exploser. Toutes ces entités sont ici à présent, et travaillent à rompre avec les anciennes habitudes. Il y a donc une certaine entropie spirituelle [1].

C’est ce qui arrive quand aucun progrès n’est fait. Les énergies sont de moins en moins organisées et de plus en plus chaotiques, parce que l’énergie est inutilisable au-delà d’un certain point. En outre, il y a l’énergie d’inertie, ce qui signifie que même ceux qui ne sont pas particulièrement impliqués dans la tendance à résoudre les problèmes par la violence ne disposent toujours pas de capteurs qui peuvent déclencher l’alerte rouge quand ils entendent discuter des pensées de l’empire. Ils savent que quelque chose ne va pas quand ils entendent dire que nous devrions tous vivre dans la peur sur la planète Terre. En même temps, ils sont sans défense devant quelque chose qui ressemble à de la prudence avisée. Ce qui ressemble à de la prudence avisée peut être attribué d’abord au fait que chacun de vous, sur cette planète, a accompli plusieurs fois ce cycle et s’y est habitué, et ensuite à l’inertie en vous qui ne veut pas que vous vous éveilliez parce que s’éveiller c’est inconfortable.

Quand vous vous éveillez et que vous constatez que les choses ne sont pas comme vous l’aviez pensé, alors vous sentez que vous souhaiteriez réagir à cette prise de conscience. Et plus vous réagissez en ayant l’intention de devenir plus conscient, davantage vous-même, et de davantage faire partie du principe divin, plus vous invitez le changement à se produire aux niveaux les plus profonds de votre personnalité. Quand vous demandez à vous éveiller, à vous transformer, et à véritablement servir au niveau le plus profond dont vous êtes capables, vous demandez aux forces de la transformation de venir dans votre vie. Celui connu comme M a parlé précédemment de l’efficacité de l’eau en tant que mécanisme de purification. Et nous voudrions faire remarquer que nombreuses sont les entités qui ont trouvé utiles et commodes l’utilisation d’eau ou d’autres systèmes de nettoyage car, lorsque vous changez, vous vous débarrassez d’une bonne part de matériel toxique spirituel, émotionnel, et mental.

Et qu’il passe au travers du corps physique, comme il le fait en partie, ou qu’il passe au travers du corps énergétique, comme il le fait en partie aussi, il doit être traité et pouvoir se déverser naturellement à travers vous, pour sortir ensuite. Quand des entités s’éveillent et réalisent qu’il est urgent pour elles de faire glisser leur conscience, elles peuvent sentir que pour d’autres aussi il est nécessaire de faire glisser leur conscience. Alors entre en jeu une tendance à ce que nous pourrions appeler un matérialisme spirituel, dans lequel vous souhaitez que chacun se forme et vive d’une nouvelle manière. À cet égard nous suggérerions que le choix habile est toujours le travail sur le ‘soi’, sans chercher à travailler sur d’autres entités. Le Service D’Autrui, en travaillant sur ce que vous percevez comme ayant besoin d’être accompli dans le monde, commence et finit avec vous-mêmes. À moins que l’on ne vous pose des questions spécifiques auxquelles vous pouvez répondre de ce que vous espérez être une manière spirituellement utile, le travail que vous faites sur vous-même est suffisant et plus qu’adéquat en ce qui concerne la manière dont vous pouvez affecter la conscience de la planète Terre.

Changez-vous vous-même, et vous changez le monde. Voilà quel est réellement votre degré de puissance. Le troisième niveau dont nous voudrions parler est un niveau de temps/espace et d’espace/temps où ces changements ont vraiment lieu pour votre planète. Et ici nous aurons besoin d’un peu de temps pour discuter de la mécanique de votre situation, pour autant que nous puissions l’exprimer au travers de cet instrument. Nous espérons que vous montrerez de la patience à notre égard puisque nous travaillons avec un canal non-scientifique à cet égard.

Tôt dans votre troisième densité il a été observé que la moisson de troisième densité sur la planète Terre était très en retard et ne se développait en fait pas bien du tout. Il a été vu que l’introduction d’entités d’autres planètes, ainsi que l’introduction de nouveaux changements dans certains des modèles, destinés à améliorer le génome humain, avaient des conséquences imprévues qui approfondissaient le pouvoir des entités de faire usage de la libre volonté sans qu’il y ait l’aptitude spirituelle à voir où allait cette libre volonté. Une autre conséquence a été une aptitude accrue à amuser et enchanter le ‘soi’ par des histoires de pouvoir et d’empires. La culture dans son ensemble, alors, par son usage du libre arbitre, est arrivée à une situation qui a suffisamment préoccupé les gardiens de la Terre pour que soit créée pour cette planète, une latérale temporelle, une sorte de piste parallèle à la piste principale de temps et d’espace telle qu’elle est en train de se développer naturellement dans votre environnement physique.

Vous n’avez jamais fait l’expérience de la vie dans votre environnement physique totalement naturel parce que vous êtes sur une latérale temporelle en quarantaine depuis des milliers d’années. Il a été espéré, en mettant cette planète en quarantaine, loin de toute autre influence extérieure d’aucune sorte, que le libre arbitre du corps de la tribu Humanité s’accumulerait et se mettrait à s’occuper de réaliser comment des choix éthiques peuvent être faits d’une manière qui progresserait à partir du sentiment de base que, lorsqu’il y a menace, la réaction appropriée est susceptible d’être violente, car ainsi la question est réglée, et ce sur-le-champ. Par conséquent, en enfourchant cette latérale temporelle comme vous l’avez fait, vous avez fait l’expérience répétée de vagues d’empires qui se sont élevés puis sont tombés, pour immédiatement voir un nouvel empire s’élever puis tomber, puis un autre, et encore un autre. Si vous regardez votre environnement extérieur, vous pouvez voir ces forces à l’œuvre même maintenant, se répétant, satisfaisant la partie du mental profond de la tribu Humanité qui est utilisée à ces énergies, et qui se sent à l’aise avec elles, non pas parce qu’elles sont bonnes, mais parce qu’elles sont le sens même de la planète Terre.

L’apport de vie nouvelle dans ce monde obscur est une occurrence commune parce que la lumière ne peut être éteinte par l’obscurité. Et personne après personne, après encore une autre personne, a des moments de brillante perspicacité pendant lesquels elle voit que répondre par la violence à la violence n’est pas une sage décision. De plus en plus nombreuses sont vos entités qui investissent de leur temps, de leur talent, et de leur valeur dans la recherche de différentes réponses à l’obscurité ambiante basée non pas sur l’obscurité elle-même, mais sur la lumière qui émane de l’obscurité et que l’obscurité ne peut éteindre. Ces entités se focalisent sur cette première bougie de lumière. Et cette petite illumination illumine un peu. Et puis elle illumine davantage. Et ainsi débute un processus d’éclairement de la conscience du ‘soi’.

Le temps est proche, et en fait il est presque à portée de main, où quelque chose que vous pourriez appeler un point de basculement est imminent. Et en fait, il est devant vous en ce moment. Et quel est ce point de basculement? Ce point de basculement est comme un tirage à la courte paille, disons, un vote informel, si vous voulez, des tribus de l’humanité, pour savoir si la majorité des entités souhaitent se séparer à jamais de toute voie à l’exception de la violence, ou bien si elles souhaitent progresser et entrer dans la quatrième densité et au-delà. Il y a des entités de la cinquième densité sur la voie du Service De Soi, qui fomentent un coup, dirons-nous, contre le train d’humanité qui roule sur le parcours de cette voie temporelle parallèle. Ces entités aimeraient qu’il ne rejoigne pas la voie principale. Les gardiens de cette planète et les éclaireurs de vos forces planétaires, tant visibles qu’invisibles, ont littéralement remué ciel et terre pour créer un ralentissement des forces du temps, de manière à ce que chaque instant possible puisse être donné au développement de la population humaine de la planète Terre jusqu’à ce que le vote informel se fasse en faveur du Service D’Autrui et non du Service De Soi; pour le rayonnement, la paix, et l’harmonie, et non pas la contraction, la guerre et l’hostilité, en toile de fond à la vie quotidienne.

Nous avons bon espoir. Si ce dernier moment devait être ce jour-ci, le tirage à la courte paille indiquerait que votre planète rejoindra le cours typique, normal, de l’espace/temps. Ce que les entités négatives aimeraient faire, c’est faire en sorte que le basculement se fasse de l’autre côté et que les gens se disent: « non, non, il est important de faire la guerre parce que nous voulons gagner des ressources, parce que nous voulons défendre nos familles » , et aussi à cause de la longue liste de choses que les grands singes considèrent instinctivement comme des priorités. À ce niveau-là, il n’y a quasiment pas de temps/espace ou d’espace/temps dans lequel une entité de troisième densité peut faire le choix primal du Service D’Autrui sur la planète Terre de troisième densité. Maintenant, votre densité est devenue la quatrième. Elle n’a pas attendu cette année, ni même plusieurs années avant celle-ci, mais elle vit à présent en quatrième densité, et exclut la création de davantage de lumière de troisième densité.

Dès lors, les entités de troisième densité qui parcourent à présent la planète sont de plus en plus sensibles, parce qu’elles n’ont plus le soutien de la lumière de troisième densité qui cache la majeure partie de la vérité. Il y a, au contraire, une lumière de quatrième densité qui s’interpénètre avec la compréhension de troisième densité qu’elles ont de leur monde, et qui crée un environnement où il semble et où en fait il se produit que, vague après vague, la vérité, la lumière, et la compréhension s’abattent sur cette planète. La quatrième densité est la densité de l’amour. Mais elle est aussi nommée densité de la compréhension. Ce qui se passe actuellement pour les entités, c’est que ce qui se trouve dans leurs pensées et dans leurs suppositions non-examinées, est renvoyé en miroir depuis eux jusque dans leur vie ordinaire afin qu’ils puissent y voir clair.

Elles ne disposent plus d’un gros coussin de non-vérité commode parce que, quand des entités s’éveillent spirituellement elles ont en elles des forces qui ont la détermination et l’intention de mettre à l’épreuve les allégations tacites qui ne servent pas le plus grand bien. Ainsi donc, dans la mesure où vous, en tant qu’entités de troisième densité, n’êtes pas éveillés, vous trouverez simplement que la vie devient plus dure. Il vous semble que de plus en plus d’extrêmes s’installent. Vous ne vous sentez plus bien. Vous perdez de plus en plus d’emplois. Et peu importe à quoi vous travaillez dans cette vie, tout devient plus dur qu’auparavant. C’est parce que vous n’êtes plus protégés de votre vérité comme vous l’étiez auparavant. Maintenant, les entités qui sont éveillées et qui se trouvent dans cette même situation font l’expérience d’une augmentation de souffrance et de temps plus difficiles. Cependant, ce qu’elles ont pour elles, c’est qu’elles ont établi leur intention de servir autrui et de connaître la vérité afin de pouvoir servir leur prochain.

C’est ainsi qu’est créé un système de soutien de quatrième densité, système très puissant qui peut certes prendre la place des conforts passés du non-éveil. Toutefois, lorsque vous devenez éveillé et que vous établissez votre intention de devenir un être éthique digne de la quatrième densité, vous vous demandez également à vous-même de vivre une vie qui reflète ces valeurs de quatrième densité qui sont implicites et explicites lorsque vous pensez au Service D’Autrui. Les principes impliqués dans le Service D’Autrui sont implicites dans tout ce qui est accompli, dans le sens où, quand vous rencontrez un moment, vous le rencontrez en tant que quelqu’un qui sert. C’est une attitude générale, et ce point de vue fondamental vous amène à un point de vue plus large, basé sur la guidance que vous recevez et activé par votre désir de servir. Quand vous demandez la vérité, la vérité est là, devant vous. Demandez, et vraiment, vous recevrez.

Alors vous êtes responsables de vos actes d’une manière qui était inconcevable quand vous ne saviez pas et n’aviez aucune connaissance de la manière dont fonctionnent les forces de l’évolution. De ce que vous ignorez, vous ne pouvez pas être tenus responsables. Lorsque vous prenez conscience des principes spirituels impliqués dans l’évolution naturelle, alors vous avez aussi la responsabilité d’agir avec cette connaissance. À cause de ces facteurs, cette époque n’est pas facile. Ainsi que le dit le chant d’avant cette méditation, les entités peuvent bien souvent être plongées jusqu’aux genoux dans le fleuve Amour, et cependant mourir de soif [2] parce qu’elles ne savent pas comment faire entrer ce liquide de vie dans leur corps, leur mental, leur esprit. Comment fend-on une vie terrestre pour y laisser entrer le soleil? Heureusement, mes amis, il ne s’agit pas de fendre votre vie pour y laisser entrer le soleil. Il s’agit en fait de fendre votre personnalité pour prendre conscience que le soleil brille déjà, en quantité infinie, sur votre cœur, sur votre mental, et sur votre conscience, dans chaque fibre, dans chaque cellule de votre être, tant physiquement que non physiquement. Pour résumer ce troisième niveau, nous dirions que, pour autant que nous le sachions, (ce qui n’est pas dépourvu d’erreur, et n’est qu’une opinion), l’emploi du temps de votre planète est fixé.

La planète elle-même, moins la transversale temporelle, basculera complètement en quatrième densité au solstice d’hiver de l’année 2011. Autour de ce temps il y a une zone qui n’est pas du temps d’horloge, parce que le changement ne se fait pas dans l’espace/temps mais dans le temps/espace. Cette pénombre, dirions-nous, de temps de glissement a commencé approximativement en 1998. Nous donnons des dates à cet instrument, mais notez bien que nous ne sommes pas particulièrement doués pour les chiffres. À un certain moment il y a eu, dans le système énergétique planétaire, un ajustement qui aurait pu tout simplement éliminer la population de la planète par un moyen naturel, parce que celle-ci ne parvenait pas à une maturité permettant la moisson. Ce basculement des pôles a été évité en 1998 grâce à de nombreux groupes comme celui-ci, qui savaient que les consciences devaient être éclairées et qui ont dépensé pas mal de temps et d’énergie en tant que porteurs de lumière, et en tant que ceux qui ont parlé de ces énergies, de ces temps, et des principes spirituels impliqués dans l’évolution. »

Source:http://www.llresearch.org/transcripts/issues/2007_french/2007_0211.aspx

ALT_Mutation

« Chaque entité est l’auteur de sa propre création. Il est vrai que certains points de référence sont communs à la plupart des créations des gens, notamment certaines données concernant la société et la culture dans lesquelles ils vivent. (SUITE ici-bas)

Yet each entity’s creation is his own. The biases that he encourages in his life become the biases of his world. Entities are people of great power. They are part of the godhead principle. All entities, even the elements, the animals, and all of nature, have this power. But they do not know that they have it. And consequently they use it effortlessly and without any impurity, being incapable of altering their nature and only capable of fulfilling it.

English source: http://www.llresearch.org/transcripts/issues/2007/2007_0211.aspx

Voir l’article original 3 261 mots de plus

Ruche

Pendant que dehors gronde
Les soubresauts programmés
Tel un marathon télévisuel

Nos désirs se logent
Aux alvéoles disponibles
Tributaires des chansons à louer

Ainsi que de la nouvelle économie
Dressée sur les cendres de l’ancienne
À peine remise de son feu final

Sans une forêt pour l’entraîner
Même le plus récalcitrant malfrat
Finit par se lasser de sa ruche

Et regarde enfin au-delà
Des barbelés de sa banlieue
Qui clouaient la porte  des potentiels

Bien appuyée contre tous
Ceux qui auraient eu la fâcheuse idée
De s’aventurer en dehors des oeillères

Quitter le périmètre d’insécurité
Une bonne fois pour toutes
Les ratées aux ailes collées

Dans le radiateur bouillonant
Cons damnés à revivre leur jour
De la marmotte symbolique

Ad infinitum
Sinon bien pire encore
Le châtiment que je te recommande!

 

OTAN le beat change OTAN c toujours le même refrain

OTAN c toujours le même refrain

Avant de les vaporiser
Comment un peuple
Serait-il plus difficile
À faire avaler le vol 93
Qui disparaissant dans une craque
Dans un champ en Pennsylvania
Sur les lèvres MOSSAD
De la maîtresse chanteuse
Ventriloque sortant
À la pelle des lapins
Pas en chocolat non
Et des arc-en-ciel
Ensanglantés
De son chapeau de fiel
Juste pour voir
Au-dessus de la loi
Si les promesses
Tiennent encore?!
Ou simplement le résultat
D’une étude de long souffle
Sur des rats de laboratoire
Laissés à leur obscurité
Maintenant qu’ils nous ont armé
Une grippe parfaite
Deux ou trois ajustements
Avant le dernier acte
Qui scellerait notre destin
Aux mains de ces crétins
Consanguins et imbus d’ego
Démesuré pour l’éternité
Mais il y a toujours un
MAIS
Ils sont peut-être le Frankenstein

Hommenivore ils sont court-circuité
Du point de vue de la nature
Et c’est bien parce que leur plan est foireux
Que la nature va leur mettre
Un seul bâton
Dans toutes les petites roues
Qui font tourner les plus grandes
Roues qui tournent
En matière vivante
En réalité vibrante
Parce que au début
Il n’y a pas la fin
Tout recommence à l’intérieur
De la bulle
De ce qui Est
Depuis une vingtaine d’années
La petite soeur de notre astre nommée Soleil
Une ‘naine brune’ a pénétré le système solaire
Et la planète
À cause de la masse
Dans son champ
A entamé une transformation
Nous pourrions dire
Que la gravité est sur le point de se
Redéfinir.

Dans le Miel pas Charlie

Je suis dans le miel
Pas Charlie
Je suis dans le miel
Pas Charlie…

Tout n’est que leçons
Ce qui monte va retomber
Ce qui meurt vient de naître
Le temps d’une illusion
La connaissance protège
L’ignorance met en danger
L’ignorance te met en grand danger

Tout est faux, même le décor
Tout est une illusion
Mon coeur à l’oeuvre
Qui frôle l’abstraction
Tous les autres autour
Sont les miroirs
de mes manquements
De mon amour sans tain
Moi et mes amis vautours
Desquels j’apprendrai un jour
À tout entendre voir
Jusqu’à tout percevoir

Tout n’est que leçons
Ce qui monte va retomber
Ce qui meurt vient de naître
Le temps d’une illusion
La connaissance protège
L’ignorance met en danger
L’ignorance te met en grand danger

Tout n’est que leçons
Que leçon ici-bas
L’univers une grande école
Toute l’histoire de ma vie
Le film de ma perception
Projetté sur le mur
De la caverne de Platon
L’émotion nous emprisonne
Suivi d’un solide coup de batte
La passion jauge son poison

Tout n’est que leçons
Ce qui monte va retomber
Ce qui meurt vient de naître
Le temps d’une illusion
La connaissance protège
L’ignorance met en danger
L’ignorance te met en grand danger

Le temps de l’illusion
Au zéro de l’infini
Miroir brisé de mon âme
À genoux sur le pavé
M’obligeant à toujours
Beaucoup mieux m’observer
Comme si j’étais
8 milliards de petits
Dans le miel séparés
8 milliards de moi masqués
– Comment croyais-tu pauvre cloche
qu’il allait se présenter?

Apelle ça Dieu si tu veux
Il y a un seul amour
Une unique vérité
Nous deux c’est sûr
Ne verrons jamais
La même chose
Derrière une porte close
Tout est pourtant
Une seule et même clause
Le serpent maintenant
Te frotte le bas du dos
Je suis dans le miel
Pas Charlot

Tout n’est que leçons
Ce qui monte va retomber
Ce qui meurt vient de naître
Le temps d’une illusion
La connaissance protège
L’ignorance met en danger
L’ignorance te met en grand danger

Je suis dans le miel
Pas Charlie
Je suis dans le miel
Pas Charlie…

Quand ils ont chanté – Egolution

Quand ils ont clamé :
Repens, repens-toi,
Je me demande ce qu’on comprenait,

Quand ils ont crié :
Repens, repens-toi,
Je me demande ce qu’on entendait,

Quand ils ont hurlé :
Repens, mais reprends-toi,
Je me demande ce qu’on espérait.

Quand ils ont balbutié :
Pardonne, pardonne-toi,
Pardon d’avoir cru,
Pardon d’avoir douté,
Je me demande ce qu’on saisissait.

Quand ils ont susurré :
Remets, remets-toi,
Remets ton collier,
Remets ta vie en laisse,
Je me demande ce qu’on percevait.

Quand ils ont chuchoté :
Permets, permets-toi,
Permets-toi le noir,
Permets-toi le blanc,
Je me demande à quoi l’on pensait.

Quand ils ont braillé :
Excuse, excuse-toi,
Excuse-toi pour tes fautes,
Excuse aussi celles des autres,
Je me demande ce qu’on écoutait.

Quand ils ont chanté :
Refais, refais-toi,
Refais-toi un jour,
Refais-toi une nuit,
Je me demande ce qu’on imaginait.

Quand ils ont bramé :
Repens, repens-toi,
Je me demande ce qu’on retardait.

Quand ils ont beuglé :
Repens, repens-toi,
Je me demande ce qu’on prévoyait.

Quand ils ont rugi :
Repens, mais reprends-toi,
Je me demande ce qu’on attendait.

(paru sur: AMOURS DE TRAVERSE, oct 2007)

NB: Chers amis auteurs francophones, je comprendrai peut-être un jour mais n’accepterai jamais pourquoi les français insistent à chanter en anglais? Franchement! Et pour beaucoup, c’est pathétique, les anlgais ne vous écouteront pas, il vous manque quelque cours par correspondance-là, sorry les amis! (JE TROUVE QUE ÇA FAIT plutôt FAUX-JETON, BON C DIT!!)

Quand j’entends des textes qui seraient formidables dits dans notre langue mère massacrés dans le jargon de ShakeTheSpear ça me revire la gorge à l’envers! D’autant plus que, et je te parle par expérience (vécu: Miami 1970-75, France (Montpellier-Paris) 1980-84, Dublin 1984-88, Vancouver 1988-94) car depuis que je suis revenu me cramponner au Québec il a déboulé des milliards de pistes depuis la France par des auteurs/ chanteurs qui comme on dirait se veulent plus catholique que le pape! Nous n’avons absolument rien à envier à l’anglais, et je sais que les anglais adorent écouter nos textes, même entouré de leurs amis, même quand aucun n’y comprend un traitre mot! Ça leur donne un air de supériorité et attise leur curiosité! Okay ma séance de ‘bitchage’ est finie! Merci! BE YOURSELF & KEEP IT REAL!!

Multivers – Egolution (lyrics)

J’attends ma réponse du multivers
Vois plus très bien ce qu’il me reste à faire
Crise de radium au système appauvri
Bienvenue sur ce poème
… pus capable des temps gris
Pas snob pour autant je gobe les gélules
De solution finale sans prescription comme telle
Fauchée à un cancer terminal édenté
Et pour le reste on fera comme siL’avenir se créait sous capsule
Que tout est cool tant que ça stimule
Saigne bien ton signe de croix aussi
Pendant qu’on t’intube à la dynamiteScience poétique TNT-nous la vérité une
Seul unique amour pas pour des prunes
Dans les interstices de cet interview
Avec un démineur en champs astral

Au visage de la peur odeur de souffre
Et du souvenir craignos des visiteurs
Petits paquets de troubles vert de gris
Apparitions des grands yeux dans la nuit

Totalité de nos vies entièrement vouées
À nous prémunir contre la guerre mais laquelle
Suis0je en guerre contre un puits de forage en Syrie
Ou contre de petits êtres d’un mètre autour de mon lit

Qui selon mon gouvernement chéri
Circulez y’a rien ici à discuter
Faire surtout semblant de respirer
Longues heures dans de sales draps

Ce que le monde s’en fiche du réel ‘réel’
De ton problème est-il au moins légal
De toutes les causes même les rosées
Définitivement perdues d’avance pour avoir osé

À quand le retour des triangles silencieux
Entreprenant l’espace aérien de radars barré
À quand la confirmation que nos maitres
En ont les conteneurs dépassé assez

Merci de l’honneur d’abattre des civils
Toujours match nulle monsieur le président
Un homme dehors préfèrerait
Que que ses fils ne se mêlent pas de votre business

Chimistes underground beaux gosses
Terminés en cendres au plus offrant
Sur des polices d’assurance de mourir jeune
Signés du nom de vos employeurs

La fauchée la vie sous les pieds
Et en millions de bites de leurres
Se débarrassent par courriel des veuves
Ainsi que tout le fric dans notre dos

Inondation pour cause de loi martiale
Les sévices secrets éliminent les pistes
Devise des familles aux racines sous-terriens
Des armées entières de clones d’intérieur

Génétiquement mariés à certains de nos ancêtres
Adresse de la pancarte SAISI
Pour cause de gouvernement
A vidé ton compte pour se graisser la dent
Et acheter de l’avenir à tes descendants

Pillé ton ADN pour créer des enfants
Vendus pour régler du plus pressant
Dans des tours capitonnées à la ouate
Assis sur du capitale bientôt: So what?

Gouvernement mondial toutes dettes à zéro
Pendant le crise pandémique sans précédent
Il manquera de tout surtout du papier hygiénique
Obama va crier Bingo devant l’échec

Et ses maitres siffleront l’air de Banco!
La pub de ‘gratteux’ (loto instantanée)
Dans leurs bunkers attenants
Base secrète pharmaco-militaire

En attendant que leurs riposte
Ave les bombes humanitaires en masse
On va leur torcher même la crasse
Aux billets de banque Étasuniens

La révolte des récolteurs de coton
Se fera capturer le reste seront pendus
Avant que la clarté putréfiée sur le sol
Remplisse des pichets de gale

À se départir entre assoiffés
Quant aux boureilles en forme de coeurs
En cavale d’illusions maison-boulot-dodo
Avant de décroiser le noeud

Mieux prévu que l’enterrement-party de l’an Un
Des filles de Outremont ‘clean cut’
Viendront nous vidanger les proverbes
Tels d’inconvenants dandys quand à quoi bon

Dans un parking de Uniprix
Ou sur les caisses de Molson
Dans cour en arrière sans piscine
Du bungalow hérité de sa grand-mère
Sponsorisée par un Conseil des Arts

De poilus et fins saouls poètes remplissent
Le plâtre d’un Saint Christophe en bois
Quand on a pus grand chose à espoirer
En soupire un sous sa ceinture de chasteté oblige

À genoux les brûlures de pipes
Soirs sombres et horizon de caserne
Ou sucer toutes les bites de la taverne
De Haschich tombées par terre

Dans le tapis vert qui trinque à l’aide!
Abonnement gratuit et travaux farcés
Mercenaire au cuir assez dur à faire bouillir
Pour ne pas se tourner vers les innocents

Mitraillette crachant des smileys aux imaginations
Pour des compagnies heu corporations
Depuis que les nations-unies ont le dernier mot
La chasse à l’âme en milieu urbain

Par ordre exécutif: in texto machina cruelle
Dans une ville peut-être chez-vous: c pas kool ça?
La même semaine que ne se fera la belle les USA
La bible de drônes hackés qui jurent à mort

Sur des pirates juges jurys bourreaux
Retranchés dans leurs bunkers de carnaval
Préfabriqué pour Tsars tatoués finance
À la partie d’échec évolutionnaire on danse

Lançant mes ultimes S.O.S. dans un trou de vers
Sur le fil de la formule formidable déception
Quand tu nous a scotché dans le noir
Entre les haut-le-coeur d’une introspection houleuse

Qui fera bientôt basculer le miroir sans vin
Entre le vivant et son complément au teint invisible
Et autres sports de groupes non-constipationnistes
Conspués au goal des fours des camps crématoires

Pendant que nous déchargeons la charpie
Des trains de l’annihilation par états désunis
Comme ailleurs je l’ai déja écrit tel une conspiration
Nous autres on a hâte aux Zombies, d’ici-là:

J’attends ma réponse du multivers
Vois pus très bien ce que ça me tente de tenter
Et toi! Qui me donne l’impression
Que je commence seul la mission:
Aurais-tu ketchose à suggérer?
Bin sur que ça restera dans le privé
On sera deux à faire semblant de ne pas y toucher!

Es-tu ma réponse du multivers
Es-tu ma réponse du multivers
Vois plus très bien jusqu’où ça va mener
As-tu pensé à la barres de fer
Avec la totale de ce satané monde à refaire.

DanleMiel, mai-nov. 2014

pathwaysproject_Copyleft_P-copy

Rapide rappel: en totale ruée vers rien!

La vision matraquée sur tous les fronts Une bible futuriste en furie montre son monde Post-apocalyptique à en découdre Juste après le téléjournal d’une planète Loin de chez-nous pas dans ma cour saloperie! Qui nous fourre sa langue au creux de l’esprit

L’intelligence artificielle a remplacé là-bas La masturbation intellectuelle des grands Toujours mal-chaussés créatures crades De vos pieds par devant devenus nains avant Que le reste du corps ne suive la mutation Et on vous prépare pour des scénarios Pour le moins traumatisants sans suggérer La moindre solution! Sans désaouler Pendant ce temps la terre ne chôme guère

Les humanoïdes des villes sous-terriennes Continuent d’affluer à la surface Comme on se mêle aux personnages D’un jeu vidéo grandeur nature De rudement belles filles un peu weird en rut Venues faire du yoga nous inspectent la face Ok! Same shit new day, ou quoi?! Qui de neuf?! Le petit dernier Faudra-t-il vous l’épeler?? ICI Bin dis-donc ça parle: (??) « Elles s’introduiront d’urgence De plus en plus haut dans l’échelle De la corruption élastique Pour contrebalancer: psychopathie Sociopathie et nos sympathies Et tomberont toujours moins loin Marathoniennes d’insoumission » Répondit la robote de série C…

-« Fucked up de leçon for nous » D’entériner notre boss: Shaffft! Le seul, unique à en perdre sommeil Et de poursuivre sur sa lancée: « …cette humaine condition Pique pique le poison je vous le fait pas dire Danse danse avec moi le ‘bacon’: (faisant la syncope métaphorique à l’aide des deux mains) quand pus personne Ne rit plus!…

Clip du chanteur YVON TREMBLAY pure western de Saint-Trip à l’écran d’un smartphone qui traîne là
j’allais écrire par hasard Mais nous savons mieux que ça À vous de voir: -« Or, (gros plan sur sa montre) En véritables révolutionaires (un homme fusillé se fait envelopper dans un drapeau) Après qu’on ait réformé le R C’est au nom de l’Évolution que Nous mixons la pure à la cure (un robot projeté en 3D HDD sur l’autel du plateau révéle au public mondial la supercherie qui les a subjugué depuis les fifties, bande de taches ) Maraudeur sur bon coup Ou vampire dans mon cou Au bord de la frénésie La foule enterinera avec moi Le reste de ma chanson-hymne: « J’injecte ma ration de radium… Yo!! Full fluo Monsieur l’curieux  Comme un radeau perché Sur le sommet du tsunami Un qui cherche plus vraiment À se faire de nouveaux amis… On fera des cartons pour les lyrics Okay?!… Cool! »

Dans le quartier industriel, à ce même moment-là, la silhouete d’un homme referme le couvercle sur un baril de 45 gallons -« Enferme-nous maintenant Ensemble dans la centrale Des molécules de demain Armées au drapeau blanc De ton idée de la fin…

Shit que j’ai hâte que ça pète Que le monde un flot continu De pus se détoxifie De révélations me submerge! » Comme les cocktails Molotov Aujourd’hui nous visiterons un Musée On mangera aussi son poison quotidien Jetant le sort à ceux qui ont moins On sauvera les meubles au lieu du lien

Fugitif en chaloupe de ruisseau Cannibale dans une parade Tu snifferas une pilule écrasée À la va-vite dans les wc Une qui dissout Cent pourcent tireur fou Tu sors hébété le calibre au poing Dans la foule de ton souvenir Mal revissé à l’embouchure Du col de fémure Les yeux bandés Et le murmure du plein gaz Vers le mur qui nous sépare

Pourvu que le monde soit rond Faute d’arrêter toute c’te merde De tonitruer je me réparerai Tous feux sur l’accident Heureusement pas le mien Pas même le tien tant pis D’autant qu’elle le hurle Fort au bout de ma nuit La tête en bas j’appuie Sur la singularité réparatrice

La cicatrice d’une alliance Encore valide entre nous Sur la lumière que l’on tire Pour qu’elle éclate entre nous C’est agrippés à rien qui ressemble À de la fin en soi ni Pas même un début… de fin Que nous touchons à l’union, enfin Caressant l’impossible… »

La cornemuse kidnape le preneur de son et la musique de fond fend le décor en larmes!! (Go Tribu go!!…)
DanleMiel, Longueuil
Série: Frontalefriction1

Tel En Haut Tel En Bas – DanleMiel

Tel en haut tel en bas
Il y a le jour il y a le noir

tel en haut tel en bas
nos actes sont le résultat
de nos pensées
parsemées dans du future

de l’autre côté du mur
alors que ce sont les âmes
qui comptent
et non les corps

il y a un seul amour
une unique vérité
deux personnes
ne verront jamais la même chose
mais tout est infiniment unitaire

tel en haut tel en bas
tel en haut tel en bas

mystère et boule d’opium
dans la fumée je perçois
suspendu dans l’air
un écran pour la leçon

au collège invisible
l’univers se résume
en deux divisions
l’énergie totale
suivie de sa perception

imaginez deux étincelles
une grande qui semble quasiment une étoile
contenir tout le potentiel d’énergie

en haut tout en haut
innommable vide
au-dessus de la grille
par où le courant passe

pour que les étincelles
cascadent en triant les atômes
pour la cascade quand
l’information se fait matière

Tel en haut tel en bas
Tel en haut tel en bas

Les visages
En tête d’épingle
De l’âme aux idées
Ballet d’étincelles
À souffle coupé
Les qui mènent
Au pied du mur
Sinon refaire
L’amour avec
Un marteau

Du domaine
Invisible surgit
L’indivisible
L’essence
À peine gonflée
Les orteils ensanglantés
Dans l’enchevêtrement
Moléculaire
Avant le transfert
Des sodomites
Sur les chaînes
D’improduction
(souris quoi?!)
Au total assemblage
De toute dispersion

La porte à la
Prochaine densité
Nous redessinera
Le portrait-robot
Aux barbelées
Du temps campé
À ras l’espace
Pourvu que
La signature
Nucléaire
En quatrième fréquence
Tienne le coup
Yeux grands ouverts

Tel en haut tel en bas
La clarté du jour
Écarte les lampadaires
Transmet son accès de chair

Non mais c’est quoi ça?
Tu me fais la gueule ou pas?

DanleMiel
16 septembre

Strobe (live)- DanleMiel

Dans le décor ‘plywoodien’ du dernier acte
On arrose les ‘spots’ chauds de mensonges
Au ciel qui krach en Ukraine dans l’après-midi maussade
Les chutes de ‘Boeing’ ça ‘down’ un avertissement
Aux savants singes saigneurs de signes
AH5017, puis MH17 à 7 jours d’intervalle
Alors que MH370 toujours ‘missing’
Ça c’est carrément du chantage!
On se joue de nous comme
Si la réalité était stroboscopique
Et que sa fréquence frôlant l’invisible
Il s’agirait de l’ultime avertissement
Watch out au califourchon les nazes
Bande de noeuds coupés de leurs i
Autant de votre bêtise convaincus
O.T.A.N. Z’allez vous faire botter le cul

C’est au bord de votre crise qui vous pète
Péta et pètera au visage qu’on accepte
Si loin de votre Amérique pathétique
De votre concept de perpète sous traité
Même rédigé sur le barreau scié
De la prison que vous vous êtes bâti
En molécules ‘made in Dollarama’
Au pied de l’échelle qui mena une fois
« Une fois ne conspue pas la preuve chiantifique »
Me souffle un Bush, puis: « nous avez endurcis »
Tel qu’il est écrit au ciel d’un sacrifice
Comme un uppercut de roquettes
En provenance d’un de nos tunnels
Construit pour nous par votre armée
Payé de la vie de civils par une banque
Déguisée en armée yankee, c’est ça

Rajoute de la sauce à ta poutine, la tarte
Asticotée aux antipsychotiques rayés
D’une liste peu cher de ta raison payée
Pendant qu’on te surnomme une maladie
Sur du papier si finement réglé
Pour qu’il explose une fois biffé
Contraction d’os baignant dans le pus
Ôte mon nom de ta liste caritative
Mon James Bond en chocolat moisi
Avant qu’over’ ton ‘dead body’
Je te tatoue dans le cou
Mon point de confession:
Trente-trois (33) mille pieds

Devrait suffire aux assureurs
De clous dans le soulier de sa prothèse
À moins que dans leurs rangs aussi
Ça ne tombe comme des mouches
Des toits de buildings des assureurs
Ça fait moins loin pour collecter
Sur la police à son nom prescrite
Après avoir décimé sa famille
À l’aide ‘of course’ d’un canon scié
Après une soirée saupoudrée de bien arrosé
Ou sous le radar ces dernier temps
Aux anti-douleurs à zombies sur les stéroïdes
D’une overdose pardon ‘surdose’
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez

Partout se lamente le constat
À soif de sang et d’une aliène trahison
Nus allons leur régler l’horeur
Embrase-moi la scène de ‘strobe’
Avec ton corps sans sa robe
Que je remplisse mon trou noir
De Dieu tout puissant tant qu’à faire
Sans quoi tes molécules
Pas nécessairement faites
Pour me déplaire me hurlent en morse que:
Comme dans une bulle de BD
« Ce soir on traversera ensemble le pont
Brule l’autre contrat je te présente Judas
Judas notre homme sur le terrain: DanleMiel
Cette nuit on les avalera tous ronds
Graffignez-nous le coeur de votre permission
Terminez la phrase par notre démission:
À trente-trois (33) mille pieds
Nous avons changé notre fusil d’épaule… »

D’abord toi qui t’as sonné?
Devrait-on prévenir les hauts échelons
De consortium bandé sur la protection
Du temps que la planète ne se remète
Des dernières escarmouches magnétiques
Cachant le beau temps du soleil fâché
Que sa petite soeur ne revienne
Sans même un fichu de Welcome! party
Derrière des nuages frais sortis de la fabrique
À l’aide of course d’un laser outremondier
Ou de plus en plus à la une
De tous les écrans ces dernier temps
D’une overdose pardon ‘surdose’
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez

Tuer le temps

As-tu le temps As-tu le temps
As-tu le temps de t’arrêter
As-tu le temps d’écouter
As-tu le temps d’entendre
As-tu le temps d’apprendre
As-tu le temps As-tu le temps
Oui as-tu le temps As-tu le temps
D’attendre

Regarde bien autour de toi
Le monde est sur le point de se noyer
As-tu le temps As-tu le temps

Te reste-t’il le temps de tuer
Le temps?
Ou est-ce que l’urgence a déjà
Fait tilter tes alarmes
Et le feu embrase maintenant
Tout ce qui était mesurable
Depuis la facette invisible
De ce monde ô combien
Indivisible?

DanleMiel

 

Tout est sous contrôle -danleMiel

« La vérité est comme le soleil. On peut la bloquer un temps, mais elle ne disparaîtra pas » – Elvis Presley

Sauf pour ce qui chute
Depuis le fin fond de l’espace
Aussi régulièrement qu’un cadran
Dont les aiguilles pointent vers des météorites
Ainsi que le calendrier balisé
De soubresauts cométaires mal cachés
La déplorable raison qui n’en est pas une
Pour les exercices de campagnes militaires

Pour le déploiement tous azimuts
Des batteries anti-missile caduques
Guidées par satellites OTAN le savoir
Non pas pour anéantir Moscou
Ou Washington alors que les ogives
Ciblent régulièrement des engins
Non-identifiables depuis l’espace
Par les ruches de fiel interposées
Dans lesquelles sont progressivement
Canalisés tous les avoirs des économies
Et quand on a besoin de nous violer
Encore une couche la guerre froide
Se réchauffe les bons deviennent
Les méchants pourvu que le cirque continue

Tout semble authentiquement
Identifier ce qui s’apprête
À nous chier dessus de l’en-haut
Le reste n’a toujours été
Que du pain et des jeux
Pour ceux qui jouent le rôle de dieux
Tu aimes bien les jeux n’est-ce pas
Le moment présent t’obligera
À maîtriser celui de la vie
Une bonne fois pour toutes

L’âme compte et non pas les corps
Tout est le film que ‘tu’ te réalise
Les figurants, surtout ceux
Que tu ne peux alors là pas blairer
Sont des reflets de qualités
Que tu as en ton âme
Et pas seulement les positives

Nous sommes tous préprogrammés
Dans nos ordinateurs corporels
Pour atteindre la connaissance
Et nos leçons ne sont pas si complexes
Pourtant nous continuons
De faire le mauvais choix

Le réel grand format holographique
Si cher de ta peau payé
Va sous peu de partout se dessouder
La terre même commence à s’ouvrir
De toute part les dolines avalent les voitures
Alors que le temps fait disparaître
Des avions sous haute tension

Les serpents à sornettes vont
S’intermoléculariser entre nous
En empruntant des corps-costards
Imbus d’eux-même au pouvoir
Ce sera une invasion de robots
Sous nos regards incrédules de borgnes
Ils vont singer l’ordre d’abattre
Beaucoup de pauvres mal informés
Au nom de leur crédulité infirme

Dans quelques mois les dés indiqueront
Goodbye la propriété privée bienvenue
Fin du dollar saisi de nos comptes bancaires
Visa 666 en puce sous-cutanée
Il sera trop tard en définitive pour quitter
La ville le comté le pays la planète

Il sera toujours trop tard en ce sens que
Il n’est pas facile facile de mourir
Et ce n’est pas faute d’avoir tenté le coup
C’est inaltérablement qui tu es, ‘ ce que tu es’
Et pas ta location géographique
Ni ton état de santé physique
Qui détermineront ce que tu subiras

Avant de plonger tête la première
Dans le conduit qui mène vers
‘Ze next’ densité ainsi que son monde
Électrique lumineux et moins contraignant
Que celui que nous sommes sur le point
De définitivement quitter