AN ZÉRO – DanleMiel

À LA RÉSISTANCE (EXTRAITS)
« Je résistais
Bien avant
De vous apparaître ici ce soir
Sur cette scène
Je résistais

Je résiste
Et je résisterai
Partout j’entends les gens grommeler

Du mal de leur vie
J’entends:
Ma vie est un long combat
Ouais
c’est ce que tu crois?!

Hé bé s’il y a un combat
Tu as du l’initier

Moi je crois que…
À quoi diable bon?

Je perçois la vie
Comme un éternel
État de grâce

I resisted
I resist
And I will
Resist
(…) »

« Ne vois-tu pas
Le pire et le meilleur
Naviguer la vague
Chaque fois
Que tu prends
Ce cacheton

Qui ne sauvera
Pas cette journée
Commencée si bien

Et dès que ce poison
Cette petite dose
De facilité
Cette illusion
De potentiel
S’écroulera
Comme les piliers
Du Colisée
J’éxagère tu crois?
Cui bono?à
Cui?

Cui bono?
Cui cui
Cui bono?
Armi batteriologiche
Venduto al miglior offerente
A chi giova

L’air est armée
L’eau est armée
La terre est armée
L’espace sera armée
Pourtant chaque jour
Je suis de plus en plus
Désarmé
Désolé d’être désarmé
Les sourires sont armés
Les intentions sont armées
Chaque désir une armée
Et moi souvent désarmé
Le sexe est armé
Tu dis quoi?
La bouffe est armée
Ouais très juste ça
Pourtant nous sommes
Bien plus qu’une armée
Chihuahua dans un corps
De géant
Maintenant
De quel bord
Le vent va-t-il tourner? »

– danleMiel

Titan

P1370432

 

Science du bonheur oblige

À se déscotcher de l’écran

Sans rien casser en partant

Grand soupir de soulagement

Penser pour soi indépendant

De ce que racontent les pare-brise

Ou que soudain débarque la crise

Pendant que répondent aux ordres

Les téléphones trop intelligents

Pour les dirigeants des puissants

Or que réfléchir pour soi

Poser des questions calmement

Tout en vivant pour les autres

Sans pour autant devenir l’apôtre

De quelque culte au mauvais plan

Non mais quel chagrin accablant

La vie sur cette planète tarte

Véritable taff pour un Titan!

 

Ma vie est la religion

Mon épouse ma prison

Être honnête avec les gens

Pagailler loin des abusés

De toutes ces rengaines abusives

Des protecteurs de liberté

Des constipés aux projets noirs

Se mordre souvent pour y croire

Contrecarrer les invectives

Au lieu de retourner au goulot

Pour la dernière partie d’échec

Rester dans la limite permise

Garder son siège quand ça tangue

Beugler son saoul dans la nuit noire

Enfin explosée au-dessus de son carré

Au cri de douleur du clou

Que l’on retire du talon

D’un Titan!

 

– DanleMiel

 

 

L’autre joue/ The Other Cheek – chansons de résistance

L’AUTRE JOUE est une playlist de récents textes de mon cru mis en musique avec l’aide de mon infatigable guidance et raison d’aimer la vie entremêlée avec des chansons déjà testées sur des humains. Elles sont pour l’essentiel encore en chantier. Et j’aime bien les faire entendre ici et recevoir de vos commentaires et messages privés. C’est magnifique cette spontanéité. qui fait de l’internet un moyen aussi éphémère qu’immatériel, alors que comble du paradoxe, rien ni un cliché,  – pas une phrase mal conjuguée pas une fake news (y en a-t-il d’autres?) ne peut disparaître de ce non-espace, de ce vide lumineux dans lequel se dissimule l’information tout en dansant un tango avec le majeur pointant vers le plafond tout en dévisageant avec intensité vous ne devinerez jamais qui?

C’est comme tendre « l’autre joue » sans conviction la mort à l’âme en psalmodiant des versets tout à coup qualifiés de terroristes signés Judas. Imaginons que après de longs et sombres siècles, un calcul sur plusieurs générations sous le joug des détenteurs possédant des pans universel du savoir et de la connaissance humaine. Cet élixir verbal à la manie sémantique de dominer à dos du cheval de tête d’une armée de religieuses guidées par des copistes acharnés à la transmission goute à goute (autant qu’aux soudains blackout généralisés d’idées qui élèvent l’être encore capable d’y  réfléchit de lui-même à voir et comprendre son monde de plus haut, avec chantage de détachement, donc moins de pression que le bienheureux qui vit coupé de la lumière  de la réalité objective.

Les  connaissances scientifiques ayant la capacité de changer le monde aussi rapidement et radicalement autant pour le meilleur que pour le pire… L’histoire du siècle dernier nous l’a prouvé à chaque escalade de violence entre les peuples et les gouvernements. Ils mirent des générations et même des siècles obscurcis par la propagande idéologique semée à tous vents par les bons bergers de l’État caché sous des habits aux consonnances religieuses, pieuses et indiscutables sauf dans leur propre vocabulaire dont ils s’étaient carrément emparé de pans entiers à titre de chantage spirituel et philosophique.

Tout avait été pensé, mâché d’avance, alors pourquoi diabpe ne pas simplement profiter du show, qui comme la guerre se passe toujours là-bas. La crise, la catastrophe, la révolution, peu vivent pour en parler vous en conviendrez.

Dans les fait, le clergé d’alors  –  comme son remplacement aujourd’hui – a servi de modèle à inculquer afin d’obtenir le contrôle quasi totale de la population grâce à la peur et à des formes de superstition le système de santé et nos médecins – qu’ils ont disséminé lentement avec zèle et avec parcimonie, respectant d’étranges quotas et limitant l’expansion de certaines sciences plus déstabilisantes que d’autres avant d’être enseignées au commun des mortels.  Une fois muselé dans un carcan rigide et dont il est quasiment impossible de contredire ou seulement questionner avec force raison les décisions prises sur nos propres vies sans que nous ayons  l’idée de demander un deuxième opinion ou de refuser la prière ou un vaccin sans subir des conséquences totalement disproportionnées au fait de désirer faire ses propres choix  quand à sa vie et la direction dans laquelle nous décidons d’emprunter dans un pays soit disant développé prônant la démocratie individualiste et isolationniste, nous pauvres incultes aux dents pourries. gardé parqué dans le zoo humain avec des restes du troupeau originel. Nous qui poursuivons en masse les erreurs boussole morale sur cet étroit chemin qui mène en catimini par des rues labyrinthiques à Alzheimer boulevard avant d’avoir eu le temps de vieillir vraiment sans s’en rendre compte.

Maintenant que tous ces magnifiques ouvrages, les encyclopédies lumineuses d’antan, nos percées en Intelligence Artificielle débordent du génie humain qu’ils vont retrouver bien trop tard hélas, dans le fossé nommé bibliothèque condamnée à renvoyer les noyés pure principe de précaution  pour le cas ou un petit futé qui a migré au cœur de ces racailles venus récrire notre histoire d’hier pour appartenir le numéro du coffre ou ils cachent celle de demain.

NB: Pardonnez-moi ces velléités d’écriture délinquante mais à mon age on n’attend plus pour quiconque ou quoi qui puisse se matérialiser en travers de mon chemin. Plus jeune, pas plus grand que ça, pas blond, ni les yeux bleu, des abdos en ruine  et la bile aux crocs, je fais semblant que oui oui vous avez vu juste tout est simple quand grâce aux médicaments, aux soubresauts de thérapies, aux flashbacks d’anti-anti-dépresseurs depuis longtemps retirés du marché on se fie à des menteurs, sociopathes et avec un peu de bol on se retrouve avec un vrai de vrai. Un autre. Un qui n’a réellement aucune sensation et qui ne respecte que sa propre loi. Celui qui a la foie en toutes les imbécilités qui peuvent lui pleuvoir sur les sourcils en une journée au chagrin quotidien vachement bien chorégraphié. La danse du canard pour tpute la famille, les amis, les col;lègues, écrasés par l’assuétude à des heures débilitantes devant des écrans tellement ô intelligents! Wow…
L’AUTRE JOUE/ THE OTHER CHEEK – DanleMiel

Si j’avais un char… d’assaut

Les monstres sortent

Présentement des cryptes

Et si j’avais un char

Un char d’assaut cela dit

J’irais faire du ménage

Jusqu’à Washingtonne

Tu entendrais ma voix

Qui tonne tonne et résonne

Résonnera jusqu’à plus peur

Après le sang et la sueur

Toutes les ressources

Sur un coup de dé

Et autant de frimousses

Après le tsunami

Qui ne se fera

Pas que des amis

Mes acolytes s’échapperont des sites

Des tunnels des miroirs

Des mouroirs et des hopitaux

Dans les ambulances à reculons

Nous terminerons notre dernier trip

En te mangeant les tripes

D’abord le visage et les pieds

Ensuite les mains que nous garderons

Pour demain petit déjeuner

Sur l’herbe grasse ma foi

Toutes les ressources

Sur un coup de dé

Et autant de frimousses

Après le tsunami

Qui ne se fera

Pas que des amis

Les monstres sortent

Présentement des cryptes

Et si j’avais un char

Un char d’assaut cela dit

J’irais faire du ménage

Jusqu’à Washingtonne

Donald et moi nous serions les rois

Des zigouilleurs

De pédotraffiquants

Et autres fatiguants qui épuisent

Toutes les ressources

Sur un coup de dé

Et autant de frimousses

Après le tsunami

Qui ne se fera

Pas que des amis

 

Sous les bombes

Pour toi je chanterai sous les bombes
Nourrissant les alentours qui tombent

Sous la tourmente d’un sacrifice
Déluge d’intention créatrice

À genoux au carrefour d’un bordel
Notre âme en fusion éternelle

Camping forcé en Ford Focus
Bordel de merde que ça joue juste

Tes lèvres la nuit me fendent l’écorce
Chaque lendemain vaut un pesant de force

La seule Union ou y a pas de grève
Tatoue ton X on saigne une trêve

En haut de son clin d’œil – le ciel
Nous parlera en signes précurseurs

Le premier homme à devenir mère
Droit vers le mur pédale au fond

Pourvu pourvu
Que le monde soit rond

Ton corps me tamtam la douleur
Fleuve de sirènes et avertisseurs

Autocollant du Canadien
Coucher de soleil main dans la main

Formule stupeur et lunettes noires
Chute de calcul œil au beurre noir

Au nord d’Éden loin de la mer
Je sarcle les mines d’un long désert

Plus nue qu’un papillon de nuit
Tu me signale des perfusions

Merde à la loi guerre aux vauriens
Serpent à sornettes fait youyou

Dans ma dégaine de petit voyou
Sifflant le fruit d’entre les dents

Chaque jour se mord plus fort
Pour s’assurer qu’il a pas tort

Force de lenteur aux villes qui brûlent
Arrive accouche qu’on décapsule

Dans la stupeur sans médicament
Je vois plus que toi au firmament

Pour toi je chanterai sous les bombes
Nourrissant les alentours qui tombent

Sous la tourmente d’un sacrifice
Déluge d’intention créatrice

À genoux au carrefour d’un bordel
Notre âme en fusion éternelle

DanleMiel : texte, voix
Para Ad : Musique, vidéo – youtu.be/sQJZDUkfaiI

Suite au silence

Suite au silence  radieux

De nos espoirs catapultés

Notre amour de traverse

Ce désir sans adresse fixe

A rencontré le détour

Des besoins en manque de soins

En thérapie contre la charpie

De tes choix de pur désarroi

Qui font pourtant ici

La Loi

La Loi ma foie au dur recours

D’une maladie non pas de l’amour

Qu’est facile à confondre

Avec la tignasse de crasse

Avant que de la tondre

Sinon que de nous morfondre

À gueuler sur le boulevard

Que tous les autres se trompent

Tels des éléphants

Qui sans s’entendre en rendre compte

Partent au vent

Des éléphants roses ou verts

Qui parachutent dans le salon

Ou les cerfs volant

Dans la noire nuit

Du soliloque en pure bullshit

Qui en langue imaginaire

Va nous chier un hit

Heu, je voulus dire torcher

De passé simple

En présent décomposé

Pour des billes de bulles

De pus capable de te

Ne serait-ce que ressentir

Un gramme de paille d’avenir

Car quand le présent devient impossible

Il sera désormais difficile

De concevoir l’avenir comme

Cible…

 

 

 

Relaxe!… la vie n’est rien qu’une théorie?! – BlueToad

Relaxe!… la vie c’est rien qu’une théorie

Chaque fois qu’on te tend l’échelle
Qui traverse les clartés
C’est en sautant dans le noir
Que tu réapprends à marcher

Si d’un autre côté sans blague
La vie n’existe qu’en théorie
On doit bien croire en l’amour
Pour percevoir que l’on vit

Le corps en drôle d’appareil
Se cuve du fiel à distiller mieux
L’esprit un ingrédient secret
Déchante ses restes de Dieu

Qui fiche le feu à ta maison
Jette les clefs de ta raison
Avant de cocher la case
De you que t’étais parti

Égrener le chapelet d’être
Avec la ferme envie d’aimer
Même la crotte au paradis

De ton masque bien dompté
À l’école nommée société
Tous les autres sont toi

Tes miroirs reflétant en chœur
Les distorsions sur le lit de tes choix
Sourire amer de vérité improbable
Dans un environnement sans vin

Ce serait terminal aussi les sages
Les qui sont plus “wise” que l’animal
Suggèrent la rasade de vodka pur
Pour mieux faire passer le cyanure

C’est toi qui mène l’immense danse
Cette galère déguisée en univers
Avec un pied dans le noir
L’autre saoul de Lumière

Quand ton cœur te portera
Libéré de sa prison
L’âme légère d’un pinson

Bien sûr tu te mentiras
Tu voudras pas y croire
Tu te trompera de chemin
Jusqu’au sommet de ta mission

Si d’un autre côté sans blague
La vie n’existe qu’en théorie
On doit bien croire en l’amour
Pour que le rêve persiste et saigne
Pour que le rêve persiste et saigne
Pour que le rêve persiste et saigne…

DanleMiel : texte, voix
Para Ad : Musique, vidéo:  youtu.be/e_3z2qL6oo4

Monopole of Love

Monopole of Love

Yo! Yo le gros… le King of One!

Ô toi qui te dissimules en tout

Toi qui porte le masque de partout

 

One, One, One

Love, Love, Love

 

Mon corps blindé déshabillant une porte

Le cœur cogne du poing sur la table

Bénissant la résurrection des morts
Marre de craquer pour des escortes

 

Les organes jouant plus fort du tamtam

À chaque parade d’urgence à l’ange

Que je rhabille de ma chasteté infirme

Autant lui transférer une étincelle

 

Monopole of Love

Yo! Yo le gros, le King of  One!

 

Détends ma laisse que je chante tes merveilles

Monopole of One

One, One, One

Love, Love, Love

 

Tu m’fais faire ton job au bord d’’un trou

Détends ma laisse que je donne ton miel

Détends ma laisse que je déchante du fiel

 

Love, love, love…

Pendant que tu me fixe ton plan au dos

Que tu me crucifie psychiatrique

 

Si ce monstrueux désir va péricliter c’est

Inutile comme un détail oublié

 

Je ressemble à un holocauste ambulatoire

Puisses-tu être un peu patient avec mon corps

 

La mise sous haute tension a tenu le choc

Mes sutures guériront à l’eau morte du désert

 

Sous les miradors de hurlantes sirènes

Pendant qu’on me passe les menottes au cou

 

Monopole of Love

Yo! Yo le gros, le King of One!

Détends ma laisse que je chante tes merveilles

 

Monopole of One

One, One, One

 

Je vais faire ton job pour rien que le pain

Détends ma laisse que je scratch ton règne

Détends ma laisse que je siffle ta raideur

Love, love, love…

 

Monopole of Love

Yo! Yo le gros… le King of One!

Ô toi qui te surpasses en Tout

 

Monopole of One

One, One, One

Love, Love, Love

 

Je cherche encore à récuser des signes

Dans cette encyclopédie de contention

Armé en rafale de sable, je reviens

À toi mon unique amour, je reviens

 

Redoutant ton immense bonté

Laisse-moi hurler ton mystère

Monopole of Love

Yo! Yo le gros, le King of One!

 

Entends-tu les anges aux barricades?

Détends ma laisse le gros

Que je chante tes merveilles!

 

Monopole of One

One, One, One

Love, Love, Love

Je fais ton job pour moins qu’un clou

 

Détends ma laisse que je loue tes terres

Détends ma laisse que je canonne ta destruction

Love, love, love…

 

Tu me donnes la lumière et le sans-fil

La solitude a beau être rasoir dans le jardin

Et s’il ne manque plus qu’une chose

Elle va passer bientôt à la fenêtre

 

Laisse-moi cicatriser mon ultime blessure

En la terre à conquérir sur sa peau

Détends ma laisse que je clame ta victoire

Love, love, love…

One, One, One !

Love, Love, Love !

Ni Dieu Ni Maître de MissRoBee sur BlueToad

‘Chercher pour de la musique est comme chercher pour Dieu’ – David Bowie

Bien que j’ai remis plusieurs fois l’échéancier, depuis que nous avions prévu de sortir ces chansons de MissRoBee, j’ai craqué. Ce matin, à l’aube je ne peux plus me cacher. Mon Anne sœur, heu MissRoBee dort dans le lit à trois mètres de moi, et je viens de faire réapparaître trois chansons qui me chavirent sur notre label maison.Ces titres qu’elle porte sur son coeur depuis longtemps.

Dans EN VIE, elle livre son âme au bûcher avec les guitares languissantes de Jacques Blais et ce texte intime d’une clarté déconcertante. En la simplicité des arrangements et sa voix dépouillée, son propos s’insinue.Puis rapidement le rythme planant nous enveloppe pour nous transporter plus creux en son for intérieur:

‘On dirait que j’ai cent ans
Tellement j’ai voyagé
Vivre dans la pénombre
Telle une ombre
Ne m’est pas étranger
Étrange, ahemm!!…
Je suis toute seule dans une foule
Puis rien ne s’écroule’:

Lance-t-elle d’ouverture sur sa ballade douce-amère aux claps retentissant qui vont et viennent. Sans ciller, au deuxième ‘verset’ elle nous balance son crédo:

-‘En vie, je suis en vie, et je vais repartir non pas comme on part en fumée’.

Elle a l’intention de laisser les traces de ses griffes dans nos peaux avec cette voix acide?! Toutes cicatrices et plaies au vent, nous sommes avec elle dans nos corps douloureux, difformes… En tous cas, son nom de tatoué sur mon coeur à chaque vers me précipite vers ma propre perte. Je suis amoureux fou de cette fille-là!

Quand Bang!: l’intro de la deuxième piste accroche à l’aiguille: LES ARTIFICES débarquent sur la platine, des basses telles des vagues nous emportent jusqu’à la voix de MissRoBee qui déchire le silence avec son histoire d’assuétude à la douleur – ou serait-ce aux anti-douleurs? Mal de notre temps s’il en est un.

‘Je prends mon petit bonheur
Et je repars en transe

Les artifices m’appellent
C’est cela la vie de rebelle’

Je vous laisse le soin d’y voir plus clair par vous-mêmes, j’ai déjà la larme à l’oeil! Drame et paratonnerre du nécessaire encore un texte de quotidien déchiré par l’environnement social qui nous submerge. Nos relations qui se noient!

Au final, avec NULLE PART, toutes nos attentes sont résolues en une mélodie nu jazz et ses voix convaincantes, ‘Et le monde est à moi!’quand de manière toute retenue elle balance toute la sauce, l’air de ne pas y toucher! Éclats de guitares sur la céramique fragile de notre bien pensante mollesse intellectuelle, elle y va pas par quatre chemins la Miss! Pas pour rien que je me réveille la nuit, dans son lit, à me gratter la tête!

Acheter des pistes ou faire un don pour la cause des musiciens indépendants? Rien de plus simple, appuyez-nous sur Bandcamp, nous partagerons le gâteau avec la bande du noyau dur de BlueToad:

Sa sensibilité à fleur de peau exulte, dans ses textes intimes d’une clarté foudroyante font de ces trois pièces un diamant sur la couronne de son projet bilingue, dont la part anglaise s’intitulera littéralement NOR GOD NOR MASTER. Car une femme est au niveau de mère Nature, une femme est parfaite. Nous les marions parce que un homme n’a jamais assez de problèmes pour se développer à fond. Et!… Vu que j’ai toujours visé pour le sommet, faites le calcul?!…

IMG_3207

Saigné sur le plaisir du dos de DanleMiel, à Montréal.

– ‘Chut! Elle va se réveiller là!…’

IMG_3801

 

Chaque entité est l’auteur de sa propre création

Un ‘classique’ dans le genre, cet extrait de Love Light Research. Ce groupe qui nous ont donné la LOI UNE, rassemble la majorité des points qui pour moi font que la Vie est ma religion! Et, fort heureusement, plus nous avançons les yeux bandés vers le mur, plus nous attirons d’autres membres de notre tribue, la tribue du Don! Soeurs et frères de la miséricorde, randonneur cosmiques, globetrotteurs érudits à l’école de la Rue: welcome home!

« Chaque entité est l’auteur de sa propre création. Il est vrai que certains points de référence sont communs à la plupart des créations des gens, notamment certaines données concernant la société et la culture dans lesquelles ils vivent. (SUITE ici-bas)

Yet each entity’s creation is his own. The biases that he encourages in his life become the biases of his world. Entities are people of great power. They are part of the godhead principle. All entities, even the elements, the animals, and all of nature, have this power. But they do not know that they have it. And consequently they use it effortlessly and without any impurity, being incapable of altering their nature and only capable of fulfilling it.

English source: http://www.llresearch.org/transcripts/issues/2007/2007_0211.aspx

Cependant, la création de chaque entité lui appartient en propre. Les inclinations qu’elle encourage dans sa vie deviennent les tendances de son propre monde. Les entités sont des gens de grand pouvoir. Elles font partie du principe divin. Toutes les entités, même les éléments, les animaux, et toute la nature, ont ce pouvoir. Mais toutes ne savent pas qu’elles l’ont. En conséquence, elles en font usage sans effort et sans aucune impureté, étant incapables de modifier leur nature, et capables seulement de la suivre. Vous, en tant qu’entités conscientes, vous avez une plus grande aptitude à créer, parce que vous avez conscience de vous-mêmes. Vous avez conscience que vous êtes des êtres en train de chercher. Vous avez une fonction d’observateurs.

En fait, de nombreuses entités ont une fonction très complexe d’observateur, dans laquelle l’observateur observe l’observateur qui observe ce qui se passe. Vous pouvez susciter une grande complexité dans la façon dont vous percevez les choses et dans votre choix de points de focalisation. En conséquence, votre création particulière présente parfois une spectaculaire différence de coloration par rapport aux créations de certains de ceux de votre entourage, dans votre expérience quotidienne. Lorsque vous avez acquis le sens de votre propre pouvoir et que vous décidez d’utiliser correctement ce pouvoir, vous devenez une force qui dépasse le cours normal de l’énergie humaine. Parce que vous vous êtes éveillé à votre propre potentiel de créateur de votre propre univers, et parce que vous avez commencé à vous mettre à créer cet univers comme vous sentez que vous souhaitez qu’il soit, en agissant d’une manière éthique à des moments choisis, vous vous mettez à développer autour de vous une énergie qui est celle non seulement de votre personnalité, mais aussi celle de la création imaginée que vous faites naître dans votre vie.

Par conséquent, dans la mesure où vous êtes entré dans ce développement conscient de vous-même et de votre création, vous ne travaillez pas seulement pour vous-même, mais au niveau de l’énergie planétaire. La situation n’est pas que ce que vous pensez devient quelque chose que d’autres pensent. En fait, la vibration qui soutient votre travail irradie, comme le ferait la lumière d’un phare éclairant au loin la mer sombre et houleuse. Quand vous permettez à votre lumière et à votre univers de briller, vous poursuivez, dans votre essence, l’un de vos objectifs les plus profonds: changer et faire glisser la conscience au niveau planétaire. Nous voudrions souligner qu’à ce niveau-là de perception nous ne parlons pas de choses qui peuvent être montrées et être mises en mots. Nous parlons d’un changement de point de vue.

Chaque entité regarde le monde d’un certain point de vue. Avant le début du processus d’éveil ce point de vue est indiscutablement limité. Les préoccupations de l’animal instinctif que vous êtes, en tant que descendant de la famille des grands singes, sont des préoccupations concernant votre famille et votre tribu. Vous souhaitez qu’ils soient bien en sûreté, bien vêtus, bien au chaud, et bien nourris. Vous souhaitez rassembler les ressources dont vous aurez besoin pour eux, et en suffisance. Et si vous avez le sentiment qu’ils sont en danger, vous voulez les défendre. Ce sont là les grands os du squelette des préoccupations typiques de quelqu’un qui n’est pas éveillé et qui fonctionne comme un membre de la société dans son ensemble, sans se soucier d’aucun des aspects spirituels de cette vie ou des pensées qui surviennent. C’est pour cela que votre travail, bien qu’il soit fait en privé et pas nécessairement mis en mots, est un travail magique, puissant, et très digne d’être accompli. Il y a un niveau entièrement différent, qui est une transition entre le premier niveau et le troisième.

Ce point de transition est un point auquel la situation concernant vos considérations planétaires est notée. Au cours de la discussion générale qui est de coutume avant ces méditations, cet instrument et d’autres de ce cercle de recherche ont parlé de la manière répétitive dont nos thèmes les plus fondamentaux se reproduisent. Ces thèmes sont des thèmes d’empire, qui ont prédominé tout au long de l’histoire de cette planète particulière. Et en effet, les paléontologues et archéologues indiquent que, bien avant l’existence de documents historiques, les énergies qui visaient à l’empire étaient bien présentes et vivantes dans l’un des premiers corps pré-humains découverts. Cette entité avait été tuée d’un coup à l’arrière de la tête. L’énergie utilisée à résoudre les problèmes en ayant recours à la violence est très ancienne sur votre planète.

Elle date en fait d’avant votre énergie planétaire particulière car au cours des derniers 75.000 ans vous avez reçu des entités en provenance de plusieurs planètes, entités qui ne sont pas parvenues à achever leur propre écolage de troisième densité parce qu’elles avaient créé des changements sur leur planète par des moyens violents à grande échelle, qui ont rendu cette planète inhabitable ou bien l’ont détruite en la faisant exploser. Toutes ces entités sont ici à présent, et travaillent à rompre avec les anciennes habitudes. Il y a donc une certaine entropie spirituelle [1].

C’est ce qui arrive quand aucun progrès n’est fait. Les énergies sont de moins en moins organisées et de plus en plus chaotiques, parce que l’énergie est inutilisable au-delà d’un certain point. En outre, il y a l’énergie d’inertie, ce qui signifie que même ceux qui ne sont pas particulièrement impliqués dans la tendance à résoudre les problèmes par la violence ne disposent toujours pas de capteurs qui peuvent déclencher l’alerte rouge quand ils entendent discuter des pensées de l’empire. Ils savent que quelque chose ne va pas quand ils entendent dire que nous devrions tous vivre dans la peur sur la planète Terre. En même temps, ils sont sans défense devant quelque chose qui ressemble à de la prudence avisée. Ce qui ressemble à de la prudence avisée peut être attribué d’abord au fait que chacun de vous, sur cette planète, a accompli plusieurs fois ce cycle et s’y est habitué, et ensuite à l’inertie en vous qui ne veut pas que vous vous éveilliez parce que s’éveiller c’est inconfortable.

Quand vous vous éveillez et que vous constatez que les choses ne sont pas comme vous l’aviez pensé, alors vous sentez que vous souhaiteriez réagir à cette prise de conscience. Et plus vous réagissez en ayant l’intention de devenir plus conscient, davantage vous-même, et de davantage faire partie du principe divin, plus vous invitez le changement à se produire aux niveaux les plus profonds de votre personnalité. Quand vous demandez à vous éveiller, à vous transformer, et à véritablement servir au niveau le plus profond dont vous êtes capables, vous demandez aux forces de la transformation de venir dans votre vie. Celui connu comme M a parlé précédemment de l’efficacité de l’eau en tant que mécanisme de purification. Et nous voudrions faire remarquer que nombreuses sont les entités qui ont trouvé utiles et commodes l’utilisation d’eau ou d’autres systèmes de nettoyage car, lorsque vous changez, vous vous débarrassez d’une bonne part de matériel toxique spirituel, émotionnel, et mental.

Et qu’il passe au travers du corps physique, comme il le fait en partie, ou qu’il passe au travers du corps énergétique, comme il le fait en partie aussi, il doit être traité et pouvoir se déverser naturellement à travers vous, pour sortir ensuite. Quand des entités s’éveillent et réalisent qu’il est urgent pour elles de faire glisser leur conscience, elles peuvent sentir que pour d’autres aussi il est nécessaire de faire glisser leur conscience. Alors entre en jeu une tendance à ce que nous pourrions appeler un matérialisme spirituel, dans lequel vous souhaitez que chacun se forme et vive d’une nouvelle manière. À cet égard nous suggérerions que le choix habile est toujours le travail sur le ‘soi’, sans chercher à travailler sur d’autres entités. Le Service D’Autrui, en travaillant sur ce que vous percevez comme ayant besoin d’être accompli dans le monde, commence et finit avec vous-mêmes. À moins que l’on ne vous pose des questions spécifiques auxquelles vous pouvez répondre de ce que vous espérez être une manière spirituellement utile, le travail que vous faites sur vous-même est suffisant et plus qu’adéquat en ce qui concerne la manière dont vous pouvez affecter la conscience de la planète Terre.

Changez-vous vous-même, et vous changez le monde. Voilà quel est réellement votre degré de puissance. Le troisième niveau dont nous voudrions parler est un niveau de temps/espace et d’espace/temps où ces changements ont vraiment lieu pour votre planète. Et ici nous aurons besoin d’un peu de temps pour discuter de la mécanique de votre situation, pour autant que nous puissions l’exprimer au travers de cet instrument. Nous espérons que vous montrerez de la patience à notre égard puisque nous travaillons avec un canal non-scientifique à cet égard.

Tôt dans votre troisième densité il a été observé que la moisson de troisième densité sur la planète Terre était très en retard et ne se développait en fait pas bien du tout. Il a été vu que l’introduction d’entités d’autres planètes, ainsi que l’introduction de nouveaux changements dans certains des modèles, destinés à améliorer le génome humain, avaient des conséquences imprévues qui approfondissaient le pouvoir des entités de faire usage de la libre volonté sans qu’il y ait l’aptitude spirituelle à voir où allait cette libre volonté. Une autre conséquence a été une aptitude accrue à amuser et enchanter le ‘soi’ par des histoires de pouvoir et d’empires. La culture dans son ensemble, alors, par son usage du libre arbitre, est arrivée à une situation qui a suffisamment préoccupé les gardiens de la Terre pour que soit créée pour cette planète, une latérale temporelle, une sorte de piste parallèle à la piste principale de temps et d’espace telle qu’elle est en train de se développer naturellement dans votre environnement physique.

Vous n’avez jamais fait l’expérience de la vie dans votre environnement physique totalement naturel parce que vous êtes sur une latérale temporelle en quarantaine depuis des milliers d’années. Il a été espéré, en mettant cette planète en quarantaine, loin de toute autre influence extérieure d’aucune sorte, que le libre arbitre du corps de la tribu Humanité s’accumulerait et se mettrait à s’occuper de réaliser comment des choix éthiques peuvent être faits d’une manière qui progresserait à partir du sentiment de base que, lorsqu’il y a menace, la réaction appropriée est susceptible d’être violente, car ainsi la question est réglée, et ce sur-le-champ. Par conséquent, en enfourchant cette latérale temporelle comme vous l’avez fait, vous avez fait l’expérience répétée de vagues d’empires qui se sont élevés puis sont tombés, pour immédiatement voir un nouvel empire s’élever puis tomber, puis un autre, et encore un autre. Si vous regardez votre environnement extérieur, vous pouvez voir ces forces à l’œuvre même maintenant, se répétant, satisfaisant la partie du mental profond de la tribu Humanité qui est utilisée à ces énergies, et qui se sent à l’aise avec elles, non pas parce qu’elles sont bonnes, mais parce qu’elles sont le sens même de la planète Terre.

L’apport de vie nouvelle dans ce monde obscur est une occurrence commune parce que la lumière ne peut être éteinte par l’obscurité. Et personne après personne, après encore une autre personne, a des moments de brillante perspicacité pendant lesquels elle voit que répondre par la violence à la violence n’est pas une sage décision. De plus en plus nombreuses sont vos entités qui investissent de leur temps, de leur talent, et de leur valeur dans la recherche de différentes réponses à l’obscurité ambiante basée non pas sur l’obscurité elle-même, mais sur la lumière qui émane de l’obscurité et que l’obscurité ne peut éteindre. Ces entités se focalisent sur cette première bougie de lumière. Et cette petite illumination illumine un peu. Et puis elle illumine davantage. Et ainsi débute un processus d’éclairement de la conscience du ‘soi’.

Le temps est proche, et en fait il est presque à portée de main, où quelque chose que vous pourriez appeler un point de basculement est imminent. Et en fait, il est devant vous en ce moment. Et quel est ce point de basculement? Ce point de basculement est comme un tirage à la courte paille, disons, un vote informel, si vous voulez, des tribus de l’humanité, pour savoir si la majorité des entités souhaitent se séparer à jamais de toute voie à l’exception de la violence, ou bien si elles souhaitent progresser et entrer dans la quatrième densité et au-delà. Il y a des entités de la cinquième densité sur la voie du Service De Soi, qui fomentent un coup, dirons-nous, contre le train d’humanité qui roule sur le parcours de cette voie temporelle parallèle. Ces entités aimeraient qu’il ne rejoigne pas la voie principale. Les gardiens de cette planète et les éclaireurs de vos forces planétaires, tant visibles qu’invisibles, ont littéralement remué ciel et terre pour créer un ralentissement des forces du temps, de manière à ce que chaque instant possible puisse être donné au développement de la population humaine de la planète Terre jusqu’à ce que le vote informel se fasse en faveur du Service D’Autrui et non du Service De Soi; pour le rayonnement, la paix, et l’harmonie, et non pas la contraction, la guerre et l’hostilité, en toile de fond à la vie quotidienne.

Nous avons bon espoir. Si ce dernier moment devait être ce jour-ci, le tirage à la courte paille indiquerait que votre planète rejoindra le cours typique, normal, de l’espace/temps. Ce que les entités négatives aimeraient faire, c’est faire en sorte que le basculement se fasse de l’autre côté et que les gens se disent: « non, non, il est important de faire la guerre parce que nous voulons gagner des ressources, parce que nous voulons défendre nos familles » , et aussi à cause de la longue liste de choses que les grands singes considèrent instinctivement comme des priorités. À ce niveau-là, il n’y a quasiment pas de temps/espace ou d’espace/temps dans lequel une entité de troisième densité peut faire le choix primal du Service D’Autrui sur la planète Terre de troisième densité. Maintenant, votre densité est devenue la quatrième. Elle n’a pas attendu cette année, ni même plusieurs années avant celle-ci, mais elle vit à présent en quatrième densité, et exclut la création de davantage de lumière de troisième densité.

Dès lors, les entités de troisième densité qui parcourent à présent la planète sont de plus en plus sensibles, parce qu’elles n’ont plus le soutien de la lumière de troisième densité qui cache la majeure partie de la vérité. Il y a, au contraire, une lumière de quatrième densité qui s’interpénètre avec la compréhension de troisième densité qu’elles ont de leur monde, et qui crée un environnement où il semble et où en fait il se produit que, vague après vague, la vérité, la lumière, et la compréhension s’abattent sur cette planète. La quatrième densité est la densité de l’amour. Mais elle est aussi nommée densité de la compréhension. Ce qui se passe actuellement pour les entités, c’est que ce qui se trouve dans leurs pensées et dans leurs suppositions non-examinées, est renvoyé en miroir depuis eux jusque dans leur vie ordinaire afin qu’ils puissent y voir clair.

Elles ne disposent plus d’un gros coussin de non-vérité commode parce que, quand des entités s’éveillent spirituellement elles ont en elles des forces qui ont la détermination et l’intention de mettre à l’épreuve les allégations tacites qui ne servent pas le plus grand bien. Ainsi donc, dans la mesure où vous, en tant qu’entités de troisième densité, n’êtes pas éveillés, vous trouverez simplement que la vie devient plus dure. Il vous semble que de plus en plus d’extrêmes s’installent. Vous ne vous sentez plus bien. Vous perdez de plus en plus d’emplois. Et peu importe à quoi vous travaillez dans cette vie, tout devient plus dur qu’auparavant. C’est parce que vous n’êtes plus protégés de votre vérité comme vous l’étiez auparavant. Maintenant, les entités qui sont éveillées et qui se trouvent dans cette même situation font l’expérience d’une augmentation de souffrance et de temps plus difficiles. Cependant, ce qu’elles ont pour elles, c’est qu’elles ont établi leur intention de servir autrui et de connaître la vérité afin de pouvoir servir leur prochain.

C’est ainsi qu’est créé un système de soutien de quatrième densité, système très puissant qui peut certes prendre la place des conforts passés du non-éveil. Toutefois, lorsque vous devenez éveillé et que vous établissez votre intention de devenir un être éthique digne de la quatrième densité, vous vous demandez également à vous-même de vivre une vie qui reflète ces valeurs de quatrième densité qui sont implicites et explicites lorsque vous pensez au Service D’Autrui. Les principes impliqués dans le Service D’Autrui sont implicites dans tout ce qui est accompli, dans le sens où, quand vous rencontrez un moment, vous le rencontrez en tant que quelqu’un qui sert. C’est une attitude générale, et ce point de vue fondamental vous amène à un point de vue plus large, basé sur la guidance que vous recevez et activé par votre désir de servir. Quand vous demandez la vérité, la vérité est là, devant vous. Demandez, et vraiment, vous recevrez.

Alors vous êtes responsables de vos actes d’une manière qui était inconcevable quand vous ne saviez pas et n’aviez aucune connaissance de la manière dont fonctionnent les forces de l’évolution. De ce que vous ignorez, vous ne pouvez pas être tenus responsables. Lorsque vous prenez conscience des principes spirituels impliqués dans l’évolution naturelle, alors vous avez aussi la responsabilité d’agir avec cette connaissance. À cause de ces facteurs, cette époque n’est pas facile. Ainsi que le dit le chant d’avant cette méditation, les entités peuvent bien souvent être plongées jusqu’aux genoux dans le fleuve Amour, et cependant mourir de soif [2] parce qu’elles ne savent pas comment faire entrer ce liquide de vie dans leur corps, leur mental, leur esprit. Comment fend-on une vie terrestre pour y laisser entrer le soleil? Heureusement, mes amis, il ne s’agit pas de fendre votre vie pour y laisser entrer le soleil. Il s’agit en fait de fendre votre personnalité pour prendre conscience que le soleil brille déjà, en quantité infinie, sur votre cœur, sur votre mental, et sur votre conscience, dans chaque fibre, dans chaque cellule de votre être, tant physiquement que non physiquement. Pour résumer ce troisième niveau, nous dirions que, pour autant que nous le sachions, (ce qui n’est pas dépourvu d’erreur, et n’est qu’une opinion), l’emploi du temps de votre planète est fixé.

La planète elle-même, moins la transversale temporelle, basculera complètement en quatrième densité au solstice d’hiver de l’année 2011. Autour de ce temps il y a une zone qui n’est pas du temps d’horloge, parce que le changement ne se fait pas dans l’espace/temps mais dans le temps/espace. Cette pénombre, dirions-nous, de temps de glissement a commencé approximativement en 1998. Nous donnons des dates à cet instrument, mais notez bien que nous ne sommes pas particulièrement doués pour les chiffres. À un certain moment il y a eu, dans le système énergétique planétaire, un ajustement qui aurait pu tout simplement éliminer la population de la planète par un moyen naturel, parce que celle-ci ne parvenait pas à une maturité permettant la moisson. Ce basculement des pôles a été évité en 1998 grâce à de nombreux groupes comme celui-ci, qui savaient que les consciences devaient être éclairées et qui ont dépensé pas mal de temps et d’énergie en tant que porteurs de lumière, et en tant que ceux qui ont parlé de ces énergies, de ces temps, et des principes spirituels impliqués dans l’évolution. »

Source:http://www.llresearch.org/transcripts/issues/2007_french/2007_0211.aspx

ALT_Mutation

« Chaque entité est l’auteur de sa propre création. Il est vrai que certains points de référence sont communs à la plupart des créations des gens, notamment certaines données concernant la société et la culture dans lesquelles ils vivent. (SUITE ici-bas)

Yet each entity’s creation is his own. The biases that he encourages in his life become the biases of his world. Entities are people of great power. They are part of the godhead principle. All entities, even the elements, the animals, and all of nature, have this power. But they do not know that they have it. And consequently they use it effortlessly and without any impurity, being incapable of altering their nature and only capable of fulfilling it.

English source: http://www.llresearch.org/transcripts/issues/2007/2007_0211.aspx

Voir l’article original 3 261 mots de plus

ALT_Egolution – DanleMiel chez CRAPO Books

product_thumbnail.php

 

Enfin, un nouveau recueil de DanleMiel (Daniel Guimond), qui après un long silence sur support papier, ayant duré depuis 1997, et la parution de son LES ALENTOURS (Écrits des Forges de Trois-Rivières). Cet opus intitulé ALT_Egolution qui vient de paraître dans la collection Poésie Québécoise chez CRAPO: Distributeur de Médias Éclectros, maque un retour en force dans le genre pour l’auteur qui nous avait livré en 1999, un roman intitulé POURQUOI CELA N’ARRIVE QU’À MOI?, paru en France aux éditions Balzac.

EN PARALLÈLE AVEC LA PLUPART DE SES TEXTES MIS EN MUSIQUE ET DISPONIBLES EN CD OU TÉLÉCHARGEMENT GRATUIT SUR INTERNET,  vous pourrez y lire 108 pages de sa poésie tout en uppercut, et tatouée de culbutes poétiques déjantées. Le poète atypique nous plonge tête la première dans l’univers de son blog Frontalepoésie qu’il augmente depuis 2007, et qui a servi plus de 30,000 pages de poésie depuis aux lecteurs sur Internet.

Le projet EGOLUTION consiste en un tryptique de trois recueils et un coffret CD triple, qui sont en préparation et paraîtront pendant le printemps 2016. Les livres et pistes audio seront, comme toujours disponibles gratuitement pour téléchargement et aussi seront disponibles sur support papier pour les livres et en CD sur commande via notre site CRAPO Blog.

Pour commander ce livre directement sur LULU et jouir d’une remise de 15%, suivez le lien suivant:
http://www.lulu.com/shop/danlemiel-guimond/altegolution/paperback/product-22532340.html

Jacques Cartier

J’ai traversé le pont
À genoux dans vitre cassé
Jacques-Cartier j’ai chialé
Ket’chose qui tourne pas rond

M’en va te rire ma chanson
2 fois 4 vers bien collés
Sur des rimes embrassées
Faits-divers dans le savon

Buvant du scotch au goulot
Fond d’une salle enfûmée
Table de pool renversée
Ou vais-je trouver du repos
Dans cette vie de pas bons

Qui ça quoi?
Jacques-Cartier que je hurle
À tue-tête en silence
Osti de fille tête de mule
Est plus wise que je pense

Je sais bin que dans le fond
Mes affaires sont classées
Que les guns sont par pour moé
Je reviens de la ville

Avec mon cœur cassé
Tu as visé dans le mille
Toutes mes scratch vont saigner
Garde-fous s’en sacrent
Même pas l’air menacés

Long silence sur l’asphalte
Long silence sur l’asphalte

– DanleMiel, 2015

Les prochains tomes sont respectivement intitulés:SHFT_

ESC_Frontalepoésie, 108pp

CTRL_Système, 108pp

Nous vous aviserons sur nos différents sites des dates exactes de parutions .
Merci!

 


ÉGOLUTIONNAIRE

Sous l’horizon lacrymogène
L’austérité impose un éclairci

Au bout de sa laisse la civilisation
Coagule sur un semblant de sensation

La prochaine mission saigne
Son hurlant feu de clarté assassine

Elle va nous brûler la crevaison
Au bout de notre source tarie

Nous remonterons blindés
D’une solide insoumission

La croix de la racine en berne
Autant dire heure zéro sur terre

Après les os et ce fichu bordel
De poussière démembrée

Autour de l’égolution spontanée
Nous nous immolerons pour le fun

Faute de temps notre illusion
Flambera comme un dernier prix

La crise un vent de changement
Brassera des particules conscientes

Installe ton corps en plein campement
Marie la tribu sous le firmament

Desserre l’étau du singe savant
Ouvre ton cœur comme une mission

Aux yeux de ton sang Indien
La guerre sera toujours une accalmie

DanleMiel 2011

 

 

 

 

 

Ruche

Pendant que dehors gronde
Les soubresauts programmés
Tel un marathon télévisuel

Nos désirs se logent
Aux alvéoles disponibles
Tributaires des chansons à louer

Ainsi que de la nouvelle économie
Dressée sur les cendres de l’ancienne
À peine remise de son feu final

Sans une forêt pour l’entraîner
Même le plus récalcitrant malfrat
Finit par se lasser de sa ruche

Et regarde enfin au-delà
Des barbelés de sa banlieue
Qui clouaient la porte  des potentiels

Bien appuyée contre tous
Ceux qui auraient eu la fâcheuse idée
De s’aventurer en dehors des oeillères

Quitter le périmètre d’insécurité
Une bonne fois pour toutes
Les ratées aux ailes collées

Dans le radiateur bouillonant
Cons damnés à revivre leur jour
De la marmotte symbolique

Ad infinitum
Sinon bien pire encore
Le châtiment que je te recommande!

 

De Farcebook à Gaargle

En corps et en cadres
De plywood made in Hollywood
Et du pain et des jeux
De Farcebook à Gaargle
Les pressetituées des Merdias
De Mars nous télédéchargent
Leur massage identitaire
En ronds de fumée
Au mois de morse
De l’An Un sur Tarte
(la planète terre est-elle plate?
Ou je m’emmêle dans la pelotte?)
De laine mon chandail favori
Lui qu’est tatoué tel un Maori
Alors que les ambulances
Reculent dans le savon d’abattoir
Des danseuses toutes nutes
Fûment nos pipes à Hachette
Et Gramillard me saigne un tchèque
Tes pitons mon morpion favori
J’ai pas encore commencé
À me retarder sur ton cas
Tu crééra pas ça de’t’à l’heure
Regarde donc sur ton téléphone
Si je serais pas déja dans ta carte
De crédit volé en BéAimeDoubleV
Avec deux trois gars qui chantent
Des osti de platitudes pour les clientes
Du Club des morons en vacances
Permanentes pour cause
D’une infirmité du cerveau
Génétique familliale et à la mode
De chez-nous prends surtout
‘Toutes’ tes médicaments mon tannant!
Dans le Miel (ou DanleMiel pas un film des Charlots)
Pour les durs de comprenure
Et les chanteuses de Crap à gogo
Et autres diseuses de mal aventure
Nommées Brune le sociopathe
Malade et fort dangereux
Ainsi que le sceau dans philo-aime mais de loin
Mon Python de sarpent à sornettes
Exploiteur de vieilles dames
Sur le bord de la traite fermée
Mères esseulées et anciennes blondes
Aux tifs noir comme le soir
Ou aurais-je mieux fait d’écrire SWATT
Des always open closed
Comme ma porte dans la face
Des ti-crass à crassquettes
À l’envers tant que possible
Jusqu’à ce que la Tarte ne s’ouvre
Et nous déploie tous ses diamants
Et secrets au grand air du jour
Qui ne se lèvera pas pendant trois
Loooongues nuits vérifie ton stock
De Krafty Dinner Chef Boyardee
Passsque la Lune te jour des tours
De chapot et de poney dans le ciboulot
Ma blette en plastic fondu
Comme le fromage Suisse
En croque mitaine sous ton lit
Marci
On se rappelle Lindi Yo
Le Gros
Le king d’en haut
Ta sacrétaire as-tu toute noté?

leMiel_Dan
Frontalepoésie

OTAN le beat change OTAN c toujours le même refrain

OTAN c toujours le même refrain

Avant de les vaporiser
Comment un peuple
Serait-il plus difficile
À faire avaler le vol 93
Qui disparaissant dans une craque
Dans un champ en Pennsylvania
Sur les lèvres MOSSAD
De la maîtresse chanteuse
Ventriloque sortant
À la pelle des lapins
Pas en chocolat non
Et des arc-en-ciel
Ensanglantés
De son chapeau de fiel
Juste pour voir
Au-dessus de la loi
Si les promesses
Tiennent encore?!
Ou simplement le résultat
D’une étude de long souffle
Sur des rats de laboratoire
Laissés à leur obscurité
Maintenant qu’ils nous ont armé
Une grippe parfaite
Deux ou trois ajustements
Avant le dernier acte
Qui scellerait notre destin
Aux mains de ces crétins
Consanguins et imbus d’ego
Démesuré pour l’éternité
Mais il y a toujours un
MAIS
Ils sont peut-être le Frankenstein

Hommenivore ils sont court-circuité
Du point de vue de la nature
Et c’est bien parce que leur plan est foireux
Que la nature va leur mettre
Un seul bâton
Dans toutes les petites roues
Qui font tourner les plus grandes
Roues qui tournent
En matière vivante
En réalité vibrante
Parce que au début
Il n’y a pas la fin
Tout recommence à l’intérieur
De la bulle
De ce qui Est
Depuis une vingtaine d’années
La petite soeur de notre astre nommée Soleil
Une ‘naine brune’ a pénétré le système solaire
Et la planète
À cause de la masse
Dans son champ
A entamé une transformation
Nous pourrions dire
Que la gravité est sur le point de se
Redéfinir.

Black du soir au matin et autres clés à molette dans l’engrenage du CTRL_Sys – DanleMiel

Réflexion fantaisiste sur la couleur de peau et les préjugés: stéréotypes, préconceptions, manipulations, racismes, xénophobies, homophobies et ainsi de suite… Toute tendance confondue! Le texte de DanleMiel fait référence à une chanson de 1978 de Lou Reed, intitulée:

I WANNA BE BLACK:

I want to be black
Have natural rhythm
Shoot twenty feet of jism, too
And **** up Jews
I want to be black
I want to be a Panther

Have a girlfriend named Samantha
And have a stable of foxy whores
Oh I want to be black

[Chorus:]
I don’t want to be a ****ed up, middle class,
College student anymore
I just want to have a stable of foxy little whores
Yeah, yeah I want to be black

I want to be black
I want to be like Martin Luther King
And get myself shot in spring
And lead a whole generation too
And **** up the Jews

I want to be black, I want to be like Malcolm X
And cast a hex over President Kennedy’s tomb
And have a big prick, too

(by the way! Lou Reed was jewish from his mother’s side of the familly he once made a film with one of his great cousins that had experienced the labour camps and she was something like 103 years old when he shot the documentary, Google it up if you’re into that sort of thing)

As a photographer and great liver of the city, plus having truly lived the rock’n’roll life on the road at a later age, touring extensively with his wife Laurie Anderson, Lou got to produce his earliest works like Berlin as opera in Berlin, he really let it all rip outwards, all his earlier ideas, and i would guess that he died fully content of his life’s legacy to te true rock’n’roll heart that beat in his chest notwithstanding the alcohol and substance use and abuse, of course! He made me listen to rock’n’roll as a young adult and to this day have considered his work to be huge among the greats, next to Leonard Cohen and Tom Waits! The 3 wordsmen of the spocalypse! Stars in my heavens for sure! And there are not many! Less and less as time goes by and i listen to what any young person today can do! Forward is always the way with art, be it music or poetry, forward we push! The next one is always going to be the best one! The website seems somewhat changed, the previous was is truly amazing, now it is a celebration of his collaborations, wow!

THE POWER OF THE HEART: A CELEBRATION of LOU REED in memoriam (1942-2014)

Extraits ‘mashup’:

« La société a subi une mutation, il y a eu un coup d’état dans l’ombre. L’État policier a été déployée sans le tapis rouge, ponctué d’évènements manufacturés, sur une  échelle mondiale. Le 1984 de Georges Orwell est maintenant notre réalité, et toute personne dotée de sens critique en Amérique du Nord voit bien que nous sommes sur la mauvaise voie, en direction vers un face à face contre notre propre disparition. Et aussi que le véritable clash des civilisations comme aiment bien le nommer les think-tanks de Wall Street ou les guerres sont préparées, ne sont en fait que les désirs phychopathes, amoraux, d’une bande de vampires et zombies assoiffés de sang et des profits des ventes d’armes contre des ennemis fictifs créés de toute part par les sponsors du complexe pharmaco-agrico-militaire et des essais d’armes secrètes sur des populations endormies aux Dollarama. Inondant la société de nouvelles drogues sans cesse plus nocives et vendant la maladie pour une cure, nos leadeurs face à leur unique ennemi: BRICS, le gros bon sens, une fibre morale, une conscience et ne pas oublier l’éternel, le qui revient toujours telle un Phéonixe; les gros méchants malins Russes (GRR!…) sur le point de venir nous encommuniser, descendez dans vos abris, les Russes débarquent!! La clique de Washington et leurs Pentagoons sont en train de nous jeter sous le bus, comme ils le feront de Porochenokio et des accords de Minsk! AU suivant! Mais personne n’a l’air de s’en soucier, tant qu’on peut faire son shopping chez Machin et entendre parler à la télé des exploits de dépravés sexuels de Machine, personne ne se soucie de rien! Pendant ce temps la guerre est dans le fluore de l’eau du robinet, dans nos assiettes par voie de pesticides et modifications contre nature des génétiques végétales, dans les airs par coie de micro-ondes pourquoi ces antennes absolument partout et surtout sur chaque école, dans les centres commerciaux, on les déguise même en arbres dépendant des lieux, ils nous bombardent ‘d’infrasons’ Googlez-donc ça aussi si vous ne vous sentez pas trop déprimé, la guerre par la surveillance au point que les révélations de Snowden ne sonjt que de la fumée sans le miroir quant on nous annonce que les nouvelles smart télés ont carrément des outils de surveillance intégrés, et que ce serait à nous maintenant d’être assez intelligent pour les déconnecter, j’ai peine à croire que j’écris cette phrase. Autant que de vous dire que le chef de file des pays libres et hommes égaux, le président de Washington sur globe dresse le matin une liste d’individus à assassiner. Par divers moyens, durant le cours de la journée, les personnes correspondant aux noms sur sa liste, cetrains des citoyens américains tomberont sous les missiles ou les balles dans une petite rue bondée? C’est ça que les gens perdent de vue, mais tout le monde continue comme avant. Je ne peux pas les en blâmer. »

Mashup excerpts:

« Society has mutated, there’s been à coup d’état in the shadows. The police state has been rolled out without red carpets, punctuated by manufactured events, on a worldwide scale. George Orwell’s 1984 is here to stay, and any thinking North American can see that we are on the wrong side of the divide, and that the West is on a direct full on collision course with it’s own demise. And that the true clash of civilizations, as the think tanks like to call it on Wall Street where wars are igstigated, is in fact between the psychopathic, amoral, bloodthirsty, zombie, wishfull thinking maniacs, waging ‘endless wars with fictional bad guys for the arms industry, poisoning our food supply for big-agra-biologica- weapons-trials-called-food, and drowning our society in useless drugs for big pharma who sells disease like pancakes, faced with the a ‘morally just’ archenemy, ethically quasi impeccable, single simple human beings in Putin and his advisers with forward thinking abilities, the angular stone of any form of humanity, associated with other superpoowers such as China, India, and Brazil we have Moscow, the big bad communist bear, that’s a-comin’ for ye! The Washington crowd, a clique of ordinary individuals, through the use of the NSA an international spy-ring probably blackmailing every politician that backs Washington when it is hurting their economies, causing waves of suicides, sinking peoples hard earns savings in order to save criminals with nica cars. And nobody seems to notice, nobody seems to care, about the big red white and blue dick getting jammed up their asshole every day. The owners know that it’s called ‘the american dream’ because you have to be asleep to believe in it! »

Tel En Haut Tel En Bas – DanleMiel

Tel en haut tel en bas
Il y a le jour il y a le noir

tel en haut tel en bas
nos actes sont le résultat
de nos pensées
parsemées dans du future

de l’autre côté du mur
alors que ce sont les âmes
qui comptent
et non les corps

il y a un seul amour
une unique vérité
deux personnes
ne verront jamais la même chose
mais tout est infiniment unitaire

tel en haut tel en bas
tel en haut tel en bas

mystère et boule d’opium
dans la fumée je perçois
suspendu dans l’air
un écran pour la leçon

au collège invisible
l’univers se résume
en deux divisions
l’énergie totale
suivie de sa perception

imaginez deux étincelles
une grande qui semble quasiment une étoile
contenir tout le potentiel d’énergie

en haut tout en haut
innommable vide
au-dessus de la grille
par où le courant passe

pour que les étincelles
cascadent en triant les atômes
pour la cascade quand
l’information se fait matière

Tel en haut tel en bas
Tel en haut tel en bas

Les visages
En tête d’épingle
De l’âme aux idées
Ballet d’étincelles
À souffle coupé
Les qui mènent
Au pied du mur
Sinon refaire
L’amour avec
Un marteau

Du domaine
Invisible surgit
L’indivisible
L’essence
À peine gonflée
Les orteils ensanglantés
Dans l’enchevêtrement
Moléculaire
Avant le transfert
Des sodomites
Sur les chaînes
D’improduction
(souris quoi?!)
Au total assemblage
De toute dispersion

La porte à la
Prochaine densité
Nous redessinera
Le portrait-robot
Aux barbelées
Du temps campé
À ras l’espace
Pourvu que
La signature
Nucléaire
En quatrième fréquence
Tienne le coup
Yeux grands ouverts

Tel en haut tel en bas
La clarté du jour
Écarte les lampadaires
Transmet son accès de chair

Non mais c’est quoi ça?
Tu me fais la gueule ou pas?

DanleMiel
16 septembre

Strobe (live)- DanleMiel

Dans le décor ‘plywoodien’ du dernier acte
On arrose les ‘spots’ chauds de mensonges
Au ciel qui krach en Ukraine dans l’après-midi maussade
Les chutes de ‘Boeing’ ça ‘down’ un avertissement
Aux savants singes saigneurs de signes
AH5017, puis MH17 à 7 jours d’intervalle
Alors que MH370 toujours ‘missing’
Ça c’est carrément du chantage!
On se joue de nous comme
Si la réalité était stroboscopique
Et que sa fréquence frôlant l’invisible
Il s’agirait de l’ultime avertissement
Watch out au califourchon les nazes
Bande de noeuds coupés de leurs i
Autant de votre bêtise convaincus
O.T.A.N. Z’allez vous faire botter le cul

C’est au bord de votre crise qui vous pète
Péta et pètera au visage qu’on accepte
Si loin de votre Amérique pathétique
De votre concept de perpète sous traité
Même rédigé sur le barreau scié
De la prison que vous vous êtes bâti
En molécules ‘made in Dollarama’
Au pied de l’échelle qui mena une fois
« Une fois ne conspue pas la preuve chiantifique »
Me souffle un Bush, puis: « nous avez endurcis »
Tel qu’il est écrit au ciel d’un sacrifice
Comme un uppercut de roquettes
En provenance d’un de nos tunnels
Construit pour nous par votre armée
Payé de la vie de civils par une banque
Déguisée en armée yankee, c’est ça

Rajoute de la sauce à ta poutine, la tarte
Asticotée aux antipsychotiques rayés
D’une liste peu cher de ta raison payée
Pendant qu’on te surnomme une maladie
Sur du papier si finement réglé
Pour qu’il explose une fois biffé
Contraction d’os baignant dans le pus
Ôte mon nom de ta liste caritative
Mon James Bond en chocolat moisi
Avant qu’over’ ton ‘dead body’
Je te tatoue dans le cou
Mon point de confession:
Trente-trois (33) mille pieds

Devrait suffire aux assureurs
De clous dans le soulier de sa prothèse
À moins que dans leurs rangs aussi
Ça ne tombe comme des mouches
Des toits de buildings des assureurs
Ça fait moins loin pour collecter
Sur la police à son nom prescrite
Après avoir décimé sa famille
À l’aide ‘of course’ d’un canon scié
Après une soirée saupoudrée de bien arrosé
Ou sous le radar ces dernier temps
Aux anti-douleurs à zombies sur les stéroïdes
D’une overdose pardon ‘surdose’
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez

Partout se lamente le constat
À soif de sang et d’une aliène trahison
Nus allons leur régler l’horeur
Embrase-moi la scène de ‘strobe’
Avec ton corps sans sa robe
Que je remplisse mon trou noir
De Dieu tout puissant tant qu’à faire
Sans quoi tes molécules
Pas nécessairement faites
Pour me déplaire me hurlent en morse que:
Comme dans une bulle de BD
« Ce soir on traversera ensemble le pont
Brule l’autre contrat je te présente Judas
Judas notre homme sur le terrain: DanleMiel
Cette nuit on les avalera tous ronds
Graffignez-nous le coeur de votre permission
Terminez la phrase par notre démission:
À trente-trois (33) mille pieds
Nous avons changé notre fusil d’épaule… »

D’abord toi qui t’as sonné?
Devrait-on prévenir les hauts échelons
De consortium bandé sur la protection
Du temps que la planète ne se remète
Des dernières escarmouches magnétiques
Cachant le beau temps du soleil fâché
Que sa petite soeur ne revienne
Sans même un fichu de Welcome! party
Derrière des nuages frais sortis de la fabrique
À l’aide of course d’un laser outremondier
Ou de plus en plus à la une
De tous les écrans ces dernier temps
D’une overdose pardon ‘surdose’
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez
D’une surdose de jamais assez